/opinion/columnists
Navigation

L’ennemi no 1 du commerce

Donald Trump
Photo AFP Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a fait des déclarations étonnantes dans un entretien accordé à Bloomberg News. Il y prétend ne rien avoir concédé dans les négociations de libre-échange avec le Canada, mais ne pas pouvoir le dire en public parce que le gouvernement du Canada en serait gêné.

Il affirme aussi que c’est le gouvernement canadien qui l’a supplié de négocier. Bon prince, il ajoute qu’il ne peut pas tuer (sic) le Canada. Comme si ce n’était pas suffisant, dans la même entrevue, il menace de sortir les États-Unis de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Les politiques de Trump à l’égard du Canada, ainsi que ses menaces contre l’OMC mettent en danger le commerce mondial.

1. Pourquoi Trump est-il si dur à l’égard du Canada ?

Trump et la bande de milliardaires qu’il a embauchés sont d’une insatiable cupi­dité. Par exemple, cette semaine ils ont refusé aux deux millions d’employés du gouvernement fédéral une modeste augmentation de salaire d’environ 2 %, alors qu’eux-mêmes se sont fait voter de très substantielles baisses d’impôts. Les États-Unis engrangent d’importants surplus commerciaux avec le Canada. Mais peu importe. Trump et sa bande veulent presser le citron encore plus. Et la base électorale de Trump applaudit.

2. Pourquoi Trump veut-il sortir les États-Unis de l’OMC ?

Trump prétend que les États-Unis perdent toutes leurs causes à l’OMC. C’est vrai, les États-Unis perdent 90 % de leurs causes quand ils sont accusés de faire quelque chose d’illégal. Mais Trump oublie de dire que les États-Unis remportent 90 % de leurs causes lorsqu’ils sont les plaignants. La véritable raison pour laquelle Trump cherche à sortir de l’OMC est que plusieurs pays vont porter plainte contre les surtaxes imposées par l’administration Trump, notamment dans l’acier et l’aluminium. La Chine l’a déjà fait en juillet. Or, les États-Unis vont très probablement perdre ces causes. L’OMC leur demandera de payer des dédommagements. Possiblement des milliers de milliards de dollars. Sortir de l’OMC exempterait les États-Unis de payer ces amendes astronomiques.

3. Qu’arrivera-t-il si les États-Unis sortent de l’OMC ?

Les grands pays de l’OMC vont refaçonner l’OMC selon leurs besoins. La Chine, en particulier, s’arrangera pour introduire de nouvelles règles qui la favoriseront peu à peu. Les États-Unis pourraient être tentés de se retirer d’autres grandes institutions internationales comme le Fonds monétaire international ou la Banque mondiale. Le même scénario s’y répétera.

4. Pourquoi le retrait des États-Unis de l’OMC est-il mauvais pour le commerce mondial ?

Un tel retrait est mauvais parce que plus les États-Unis s’affaibliront, plus la Chine et des pays autoritaires comme la Russie renforceront leur emprise sur le commerce mondial. Or, les pays comme la Chine communiste ne suivent pas les règles établies par les démocraties capitalistes. Ces pays tentent toujours de contourner les règles commerciales internationales. Sans les États-Unis, ils y parviendront encore plus facilement. Les économies des démocraties s’en trouveront d’autant plus affaiblies.

5. Que peut faire le Canada dans les circonstances ?

Le Canada doit résister aux demandes de Trump. Mieux vaut pas d’accord du tout plutôt que d’accepter ce que demande Trump. De toute manière, il n’est pas certain que le Congrès américain voudra traiter aussi ignominieusement le Canada. Si les États-Unis agissent ainsi avec leur premier client à l’exportation, que feront-ils avec les autres pays ? L’exemple est très mauvais. Par ailleurs, le Canada doit éviter de succomber aux sirènes du libre-échange avec la Chine. Il ne ferait que s’affaiblir davantage.