/misc
Navigation

Tenir compte de la démographie

Coup d'oeil sur cet article

Q: On parle beaucoup de milléniaux ces temps-ci. Faut-il en tenir compte comme investisseur ?


R: La démographie est un facteur majeur qui influence la répartition d’un portefeuille investi à long terme.

Il est toujours hasardeux de prédire l’avenir. Mais il faut avoir une idée de la direction de la société et de l’économie si on veut que nos placements rapportent à long terme. Voici trois tendances démographiques incontournables sur les 10 prochaines années.

1. Les Milléniaux

Toutes les périodes majeures d’expansion économique sont liées à une nouvelle génération qui entre massivement sur le marché du travail et qui fonde des familles. Celle des milléniaux va dominer l’économie pour les 15 prochaines années, imposant leurs goûts et leurs priorités.

En Amérique du Nord, plus de 1,5 million de ménages seront créés annuellement au cours des cinq prochaines années. Les banques devront donc prêter à tous ces acheteurs potentiels de propriétés, ainsi que leur émettre des cartes de crédit. Les réseaux sociaux, les fabricants de téléphones et d’ordinateurs, les services culturels en ligne et l’infonuagique auront la cote. Tout comme les fabricants automobiles, qui prendront massivement le virage des voitures électriques et des services d’autopartage. Apple (AAPL), Amazon (AMZN), Microsoft (MSFT), les banques, Home Depot (HD), Quincaillerie Richelieu (RCH), Stingray Digital (RAY), 5N Plus (VNP) ont un bel avenir...

2. Les médicaments

Les baby-boomers vieillissent. Plus de 10 000 d’entre eux prennent leur retraite en Amérique du Nord chaque jour, jusqu’en 2060. Miser sur les pharmaceutiques et les soins ou les produits de santé est donc une bonne idée. D’ici 2021, les médicaments vendus avec prescription vont connaître une hausse des ventes annuelles jusqu’à 7 %, soit plus de deux fois l’inflation ou la croissance économique projetée pour les États-Unis et le Canada.

Même si les titres pharmaceutiques et de soins de santé ont déjà la cote, l’impact de la génération du baby-boom n’est pas encore pleinement escompté dans les titres cotés en Bourse. Des exemples : Amgen (AMGN) et son Repatha contre le cholestérol, AbbVie (ABBV) et son médicament contre l’arthrite, Métro (MRU) qui possède Jean Coutu, Groupe Vision New Look (BCI), Bausch Health (BCH).

3. L’exode rural et banlieusard !

En Occident, les jeunes aiment vivre en ville. Tout comme beaucoup de leurs parents, qui abandonnent leurs maisons de banlieue trop grandes depuis que leurs enfants ont quitté le nid familial. Le marché immobilier ne dérougit pas dans les centres-villes. En Afrique et, surtout, en Asie, l’urbanisation explose alors que 70 millions de personnes quittent la campagne pour s’installer en ville. En 2025, la moitié de la population sera urbaine et habitera l’Asie. Cette année-là, la classe moyenne mondiale comptera 1 milliard de personnes de plus qu’aujourd’hui. Imaginez la demande en infrastructures (rues, égouts, aqueducs, traitement des eaux, transports en commun, internet, commerce en ligne, ingénierie) !

Des sociétés comme la télécom internet chinoise Tencent (TCEHY, un titre OTC), la banque indienne ICICI (IBN), Alibaba (BABA), CGI (GIB-A), SNC-Lavalin (SNC), WSP Global (WSP) sont dans cette mouvance.