/auto/news
Navigation

Automobile: un club de mécanique dédié aux femmes

Mécanique femmes
NADIA LEMIEUX/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Changer un pneu, survolter une batterie ou faire un changement d’huile... Ces tâches ont souvent été laissées entre les mains des hommes, mais voilà qu’un nouveau club de mécanique réservé aux femmes propose de changer la donne.

Au printemps dernier, l’électricienne et autodidacte de la mécanique automobile, Annie Barrette, s’affaire sous le capot de son véhicule dans un stationnement à Saguenay.

« T’as pas un chum dans ta vie pour faire ça? », lui ont lancé des hommes qui passaient par là, doublé d’un « attention, tu vas te casser un ongle! »

En colère, celle qui milite depuis plusieurs années pour la cause des femmes dans la construction décide de publier un texte à chaud sur sa page Facebook.

Inspirée par les quelque 500 réponses qu’elle reçoit, Annie Barrette décide de lancer des ateliers de mécanique réservés aux femmes, qu’elle prévoit à ce moment donner à quelques personnes de son entourage.

« Dans un élan de vouloir être un petit grain de sable dans l’univers de changement, je me dis que si j’ai 10 filles à Montréal et 10 filles à Québec, je fais le déplacement », relate la Montréalaise d’origine installée depuis 10 ans au Saguenay.

En deux jours, près de 700 Montréalaises, 500 résidentes de Québec, et de nombreuses femmes de Saguenay montrent leur intérêt à participer aux ateliers de Mme Barrette.

« Moi qui pensais avoir de la difficulté à trouver 10 filles intéressées à se mettre les mains dans un moteur, lance-t-elle. J’ai vu la vague arriver et c’était soit je me noie, soit j’embarque sur la planche et je surfe avec! »

Quatre mois plus tard, le Club mécanique des femmes a déjà permis de former près de 250 femmes de partout à travers le Québec.

Confiance en soi

Si les femmes ont en général tendance à rester à l’écart lorsqu’il est question de mécanique automobile, ce n’est certainement pas parce qu’elles sont incapables de se débrouiller sous le capot, insiste Annie Barrette.

« La mécanique, c’est vraiment une question de logique pour trouver le problème et cette logique-là, les filles, on l’a souvent d’une façon très rapide. »

Les femmes qui ont suivi ses ateliers, ajoute-t-elle, en ressortent confiantes et prêtes à affronter les pépins qui pourraient survenir sur la route et à discuter avec un garagiste.

Ateliers

Lors de l’atelier de niveau 1, les participantes apprennent à reconnaitre les différentes composantes mécaniques d’un véhicule et à effectuer un entretien de base.

Les ateliers sont constitués d’une heure de théorie et de quatre heures de pratique à même la voiture des participantes. Annie Barrette ou sa collaboratrice, la mécanicienne Fanny Naud, accompagne les femmes tout au long des exercices.

Mme Barrette précise que ses ateliers sont ouverts à tous, dont les adolescents qui obtiendront bientôt leurs permis. Les hommes intéressés sont également les bienvenus.

« C’est hallucinant! J’ai même formé une madame de 76 ans, se réjouit-elle. J’étais émue. »

À Montréal, les ateliers du club se déroulent au garage 7 jours, dans Montréal-Nord.

Pour connaitre les dates des prochains ateliers dans chaque région du Québec, consultez le https://www.gorendezvous.com/fr/clubmecanique.

Prochaines dates dans les grands centres 

  •  À Longueuil : le samedi 15 septembre, de 10h à 15h, au 1150 chemin du Tremblay
  •  À Laval : le samedi 22 septembre, de 10h à 15h, au 2875 boulevard industriel
  •  À Québec : samedi et dimanche, les 29 et 30 septembre, de 10h à 15h au YWCA de Québec / 855 avenue Holland