/misc
Navigation

Températures élevées en septembre: la chaleur s’accroche

Coup d'oeil sur cet article

Des températures élevées jusqu’à la mi-septembre.

Ne rangez surtout pas vos climatiseurs et vos ventilateurs tout de suite, car ils seront indispensables cette semaine. Alors que le mois d’août s’est terminé avec le titre de l’été le plus chaud depuis 1955, septembre connaîtra aussi des températures anormalement élevées. Du moins, dans la première partie du mois. Tous les modèles météorologiques prévoient un mercure supérieur aux normales pour les deux prochaines semaines. Par la suite, un influx d’air froid abaissera les températures à un niveau normal pour la saison.

En attendant, l’apport d’air chaud et humide en provenance du sud des États-Unis se maintient jusqu’à jeudi sur le Québec. Ce sursaut de chaleur estivale fera osciller les températures entre 25 et 30 °C au cours des prochains jours à Montréal et Québec, soit de 5 à 10 degrés au-dessus des moyennes de saison. Quant au facteur humidex, il frôlera les 40 dans le sud du Québec aujourd’hui, mardi et mercredi.

Automne chaud

Les derniers aperçus saisonniers pour les mois de septembre, octobre et novembre, sont fraîchement sortis des fourneaux d’Environnement Canada le 31 août. Le superordinateur de 430 M$ de l’agence fédérale prévoit des températures supérieures aux normales. La confiance des experts dans leurs prédictions atteint 70 %, ce qui est très élevé pour un aperçu de trois mois. Les météorologues américains partagent la même opinion. Les plus récentes prédictions de NOAA, l’agence météorologique américaine, prédisent aussi que le mercure sera plus chaud que la moyenne cet automne dans le nord-est du continent. Un automne chaud en vue ? Chose certaine, les Québécois risquent de voir arriver cet automne... un nouveau gouvernement.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions