/news/transports
Navigation

1,5 million $ en entretien pour les deux traversiers entre Québec et Lévis

1,5 million $ en entretien pour les deux traversiers entre Québec et Lévis
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

L'entretien des traversiers Alphonse-Desjardins et Lomer-Gouin, qui font la navette entre Québec et Lévis, a coûté un peu plus de 1,5 million $ l'an dernier, montrent des documents obtenus par TVA Nouvelles grâce à la loi sur l'accès à l'information.

Plus précisément, les dépenses en frais d'entretien se sont élevées à 780 000 $ pour l'Alphonse-Desjardins et à «735 000 $ pour le Lomer-Gouin en 2017. En cours des trois dernières années, ce sont 4 millions $ qui ont été engloutis dans l'entretien de ces deux navires.

Les données obtenues montrent aussi que 88 traversées ont été annulées en 2017, soit plus du double qu'en 2016.

La Société des traversiers du Québec (STQ) a justifié ces coûts en raison de travaux majeurs. «En 2017, pendant l'arrêt technique, on a reconditionné le moteur. En 2018, pendant la cale sèche, qui est une obligation légale, on a reconditionné l'autre moteur, mais les coûts d'entretien réguliers sont moins élevés que cela», a expliqué Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ.

Quelque 1,8 million de passagers et plus de 300 000 véhicules utilisent les traversiers entre Québec et Lévis annuellement. Pour plusieurs, il s'agit d'un service essentiel, surtout avec la congestion routière.

Fin de vie utile

Ces deux traversiers sont âgés de 47 ans et sont presque arrivés à la fin de leur vie utile évaluée à 50 ans.

La STQ envisage déjà le futur en examinant ses options. «La réflexion est amorcée et ce n'est pas une décision qui se prend en trois semaines», a expliqué M. Lavoie.