/news/politics
Navigation

17 % des Canadiens ouverts à l'idée d'appuyer Maxime Bernier

17 % des Canadiens ouverts à l'idée d'appuyer Maxime Bernier
PHOTO AGENCE QMI, MATTHEW USHERWOOD

Coup d'oeil sur cet article

Le parti politique que veut fonder le député Maxime Bernier pourrait séduire jusqu'à 17 % des Canadiens, montre un nouveau sondage mené par Nanos Research pour le compte du «Globe and Mail».

En contrepartie, 70 % des Canadiens ont soutenu ne pas avoir l'intention d'appuyer l’ancien membre du Parti conservateur. Par ailleurs, 12 % des répondants ont affirmé être incertains quant à leurs intentions.

Le sondeur Nik Nanos a expliqué au «Globe» que, selon lui, ces données montrent que Maxime Bernier ne sera probablement pas dans la course pour devenir le futur premier ministre du Canada. Il pourrait toutefois parvenir à obtenir le statut de parti reconnu au Parlement, ce qui nécessite de remporter 12 sièges.

«Je crois qu'en réalité, il va probablement avoir un impact symbolique sur les conservateurs, plutôt qu'un véritable impact», a analysé le sondeur.

Ce sondage, mené du 25 au 27 août auprès de 1000 Canadiens, fait écho à un précédent coup de sonde mené par la firme Abacus à la fin août. Selon cette enquête d'opinion, 13 % des Canadiens et 15 % des Québécois voteraient pour un éventuel parti dirigé par Maxime Bernier.

Les conservateurs sont ceux qui, particulièrement au Québec, auraient le plus à perdre face à M. Bernier. Le député pourrait aussi parvenir à arracher quelques votes aux libéraux et aux néodémocrates, avait déterminé Abacus.

Maxime Bernier a cherché à rallier ses partisans, dimanche dernier, dans une série de messages sur son compte Twitter. Celui qui accuse son ancien parti d'avoir «abandonné les conservateurs» a invité ses abonnés à l’appuyer dès maintenant s'ils aiment ses idées, et a assuré que son nouveau parti serait annoncé rapidement.

Les prochaines élections fédérales se tiendront à l'automne 2019.