/finance/business
Navigation

UNIQLO veut s’implanter au Québec

Le détaillant japonais de vêtements est déjà à l’étape de la recherche de locaux

UNIQLO compte 5 magasins au pays. Quatre ouvertures sont prévues d’ici janvier dans les régions de Toronto et de Vancouver.
Photo Reuters UNIQLO compte 5 magasins au pays. Quatre ouvertures sont prévues d’ici janvier dans les régions de Toronto et de Vancouver.

Coup d'oeil sur cet article

UNIQLO veut prendre de l’expansion au Québec. Le détaillant japonais de vêtements prévoit ouvrir de nombreux magasins en sol québécois au cours des prochaines années, a appris Le Journal.

«Je peux vous confirmer que nous voulons absolument ouvrir des magasins à Montréal et ailleurs au Québec», a indiqué mardi au Journal la porte-parole d’UNIQLO Canada, Kat Adams.

UNIQLO est actuellement à la recherche d’espaces commerciaux au Québec. Les villes de Montréal et de Québec sont dans sa mire.

Plusieurs sources ont indiqué mardi que le détaillant était activement à la recherche de locaux dans des centres commerciaux québécois et sur des rues commerciales achalandées.

Présent au Canada avec des magasins dans les régions de Toronto et de Vancouver, UNIQLO ne cache plus ses ambitions de vouloir gagner des parts de marché au Québec.

Le mois dernier, UNIQLO a lancé son application mobile disponible en français qui permet aux consommateurs québécois d’acheter en ligne. Son site web canadien n’est toujours pas transactionnel.

Dans un magasin type de près de 15 000 pieds carrés, UNIQLO offre surtout ses propres lignes de vêtements, dont sa marque maison LifeWear.

En pleine croissance

Depuis quelques années, le détaillant japonais connaît une croissance fulgurante avec plus de 2000 magasins ouverts dans 19 pays.

UNIQLO appartient au conglomérat du vêtement japonais Fast Retailing qui détient notamment les bannières Comptoir des Cotonniers, GU, Helmut Lang, J Brand, Princesse tam.tam et Theory.

L’an dernier, le chiffre d’affaires de Fast Retailing a avoisiné les 17 milliards $ US.

Federer, porte-parole

UNIQLO compte d’ailleurs sur le joueur de tennis Roger Federer pour mousser sa marque au cours des prochaines années.

Federer, qui a mis fin récemment à une entente avec le fabricant Nike, est devenu le porte-parole officiel d’UNIQLO en juillet dernier.

L’entente de 10 ans avec UNIQLO devrait rapporter 34 millions de dollars par année au Suisse qui compte 98 titres en carrière.

Avant Federer, UNIQLO avait fait du Serbe Novak Djokovic son porte-parole officiel. L’ancienne première raquette mondiale est maintenant liée au détaillant de vêtements Lacoste.