/finance/news
Navigation

Les principales raisons d’épargner

Les principales raisons d’épargner
Illustration Adobe STOCK

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des dizaines de bonnes raisons d’économiser, mais dépendamment où vous êtes né et comment vous avez été éduqué, votre motivation principale peut changer.

Récemment, le groupe irlandais Accenture a compilé des données mondiales à ce sujet et Raconteur.net a produit une magnifique infographie illustrant les principales raisons d’épargner.

La retraite, ce n’est pas tout

On y apprend qu’aux Émirats arabes unis 31 % des répondants économisent surtout pour amasser la mise de fonds pour se lancer en affaires. En Chine, épargner est un geste lié à la planification successorale. La retraite n’est pas un concept populaire. Quand ils commencent à travailler, ça se poursuit tant que la santé le permet. Moins de 10 % des Chinois économisent en vue de leurs vieux jours. À l’opposé, 42 % mettent de l’argent de côté pour leurs descendants. En France, où les filets sociaux sont importants, on va économiser pour se constituer un fonds d’urgence à 26 %, pour se permettre un achat important à 21 % et pour la retraite à 27 %. Ce chiffre grimpe à 40 % chez les Allemands.

Les principaux pays anglo-saxons (Royaume-Uni, États-Unis et Australie) ont la retraite comme premiers soucis, et ce, pour plus de 70 % des citoyens. Cela tranche vraiment avec les autres parties de monde. Mais c’est au Canada que presque tous les efforts y sont consacrés. 78 % des Canadiens vont épargner en vue de la retraite. Épargner pour des achats importants, l’éducation des enfants, un fonds d’urgence, pour nos héritiers ou pour se lancer en affaires ne sont pas des préoccupations dominantes.

Ça change avec l’âge

L’enquête d’Accenture montre aussi que les préoccupations évoluent selon les groupes d’âge. Ainsi les baby-boomers souhaitent, dans l’ordre :

  • 1. savoir que leur argent est en sécurité ;
  • 2. avoir une retraite confortable ;
  • 3. préserver le plus de capital possible.

Les gens de la génération X (nés entre 1961 et 1981) sont nombreux à désirer une retraite hâtive et à ne pas manquer de belles opportunités d’investissement. Quant aux millénaux, ils sont nombreux à vouloir économiser pour les évènements importants de la vie et à vouloir faire un « coup d’argent rapide » avec des placements risqués.

Enfin, quand vient le temps de se choisir un conseiller en finances personnelles, la majorité des épargnants exige un professionnel de confiance qui va agir dans « le meilleur de leurs intérêts », et ce, avant même de savoir quels sont ses frais ou les rendements qu’il procure.

*Sources : Raconteur.net

Conseils

  • Économiser à chaque entrée d’argent est plus facile
  • Démarrer un plan d’investissement automatique est recommandé
  • Consacrer 10 % à l’épargne est bien, 15 % c’est mieux
  • Si vous êtes travailleurs autonomes, sans plan d’épargne vous courrez après les ennuis
  • Plus votre horizon d’investissement est éloigné, plus vous pouvez vous permettre des investissements à valeur variable comme les actions en bourse
  • Pour protéger sa famille ou léguer un patrimoine, l’assurance décès est une bonne affaire