/news/education
Navigation

Limoilou: des parcours marqués au banc d'essai dans trois écoles

Limoilou: des parcours marqués au banc d'essai dans trois écoles
Photo Catherine Bouchard, Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les élèves de l’école Saint-Paul-Apôtre et leurs parents ont pu essayer ce matin un tout nouveau parcours marqué pour se rendre en classe, dans le cadre d’un projet-pilote visant à leur garantir un trajet sécuritaire.

Le projet-pilote est également mis en œuvre aux abords des écoles Sainte-Odile et Saint-Albert-le-Grand. La majorité des enfants qui fréquentent ces écoles s'y rendent à pied, dans des quartiers résidentiels où la circulation automobile est assez importante.

Le projet de marquage est une initiative du comité de parents. Il a été réalisé par la Ville après que des parents d'élèves des trois écoles concernées eurent exprimé des inquiétudes.

«Les parents sont inquiets de laisser leurs enfants venir à pied, donc ils viennent les porter en voiture. L’inquiétude se multiplie et on a de plus en plus de voitures autour de l’école», explique Geneviève Hamelin, présidente de l’arrondissement de La Cité-Limoilou.

À Québec, au moins 60% des enfants habitent à moins d’un kilomètre de leur école et sont donc susceptibles de s’y rendre à pied.

Si les parcours marqués s'avèrent efficaces, le projet pourra s’étendre à plusieurs autres écoles du territoire, indique Suzanne Verreault, conseillère municipale du district de Limoilou.

«On sait que la Ville va déposer sa nouvelle vision sur la sécurité routière à la suite du colloque de l’année passée, alors tous les enjeux y seront introduits», précise Mme Verreault.

Avis aux automobilistes, la surveillance policière sera accrue dans les prochaines semaines aux abords des trois écoles faisant l'objet du projet-pilote.