/news/politics
Navigation

Décès de Lise Payette: concert de louanges dans la classe politique

Décès de Lise Payette: concert de louanges dans la classe politique
PHOTO D'ARCHIVES, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Les hommages en l’honneur de Lise Payette, décédée à l’âge de 87 ans, se sont multipliés jeudi et la classe politique n’a pas fait exception.

Lors d’un point de presse, en marge de la campagne électorale, le premier ministre Philippe Couillard a salué «une grande figure du mouvement féministe québécois» qui a eu «un énorme impact sur la société québécoise». Le chef libéral lui a rendu un vibrant hommage en rappelant que le Québec lui devait la création de la Société d’assurance automobile du Québec.

«Avec son décès, on a l’occasion de le rappeler à tout le monde, a-t-il poursuivi. Ce n’est pas arrivé tout seul. Ce n’est pas arrivé par accident. Il y a eu des oppositions à ce mouvement-là, puis encore une fois si vous comparez la situation des Québécois, des Québécoises pour s’assurer par rapport à l’Ontarien, quelqu’un de Colombie-Britannique, la différence est énorme.»

Pour sa part, le chef péquiste Jean-François Lisée a salué son «intelligence», son «aplomb» et ses «convictions».

«Lise Payette a changé nos vies de téléspectateurs, donné des droits aux consommateurs, tracé la voie pour des générations de femmes en quête de liberté et d’égalité. Chapeau Madame», a-t-il expliqué dans un communiqué.

De son côté, François Legault a salué une «grande féministe» qui a marqué le Québec. «Elle a permis à beaucoup de femmes de s’affirmer, pour que les femmes deviennent plus égales aux hommes. Il y a encore du travail à faire aujourd’hui, mais on peut dire un gros merci à Lise Payette pour ce qu’elle a fait», a indiqué le chef caquiste, lors de son point de presse quotidien.

«Mme Payette a été une bâtisseuse, une nécessaire entêtée. Elle a pavé la voie pour les femmes comme ministre avec le gouvernement de M. Lévesque dans les années 70», a souligné pour sa part Manon Massé, porte-parole de Québec solidaire.

L’ex-première ministre Pauline Marois a confié à LCN sa grande peine. «C’est une femme que j’aimais beaucoup et à qui je dois beaucoup», a dit l’ancienne représentante du Parti québécois.

«C’est une femme exceptionnelle qui avait une détermination absolument indéfectible et qui a l’égard des causes qui lui tenait à cœur ne reconnaît jamais, ne lâchait jamais et entre autres, c’était la cause de l’égalité entre les hommes et les femmes et la cause de l’indépendance du Québec», a ajouté Mme Marois qui a été sa directrice de cabinet dans le gouvernement de René Lévesque.

L’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe a parlé d’une «grande Québécoise». «Elle osait continuellement dire ce qu’elle pensait [...] Elle a apporté beaucoup à toutes les Québécoises et les Québécois», a-t-il indiqué.

Autres réactions

Valérie Plante, mairesse de Montréal 

«Auteure, ministre, féministe, Lise Payette aura pavé la voie à plusieurs femmes pour qui l’ambition devenait maintenant permise.»

Marie Montpetit, ministre de la Culture 

«Le Québec perd une figure importante du féminisme dont le parcours a tracé la voie pour des générations de femmes, en plus d’avoir marqué notre télévision et contribué à l’État québécois.»

Pablo Rodriguez, ministre fédéral du Patrimoine 

«Une grande dame nous a quittés. Lise Payette fût une championne pour les droits des femmes partout où elle est passée, tant à la télé, à la radio, qu'à l'Assemblée nationale.»

Alain Rayes, lieutenant politique des conservateurs 

«J'offre mes condoléances aux proches de Lise Payette, grande pionnière québécoise, femme aux profondes convictions. Rappelons-nous de sa large contribution à la société québécoise.»

Pierre Nantel, porte-parole néo-démocrate pour la culture 

«Hommage à Lise Payette. Féministe, journaliste, ministre, elle a poursuivi son œuvre d’émancipation québécoise dans la production télé. La floraison de nos talents, de nos histoires dans nos écrans? Non négociable. Je me souviens...»

Mario Beaulieu, chef par intérim du Bloc Québécois 

«Le Québec perd une de ses grandes bâtisseuses, Lise Payette, une femme de cœur et de conviction. Sa contribution au Québec moderne est immense. Avec des millions de Québécoises et de Québécois, je tiens à vous dire merci.»

Rhéal Fortin, chef de Québec debout 

«Féministe engagée, humaniste, Lise Payette laisse un héritage incommensurable aux Québécoises et aux Québécois : une société fière et plus égalitaire. Nous la remercions de son engagement, de son service public, de nous avoir inspirés et, aussi, de nous avoir fait sourire au cours de sa carrière devant l’écran.»

Pierre Karl Péladeau 

«Toute ma sympathie à la belle et grande famille de ceux et celles qui militent encore aujourd'hui pour le mouvement féministe et souverainiste. Merci Madame Payette de vos apports considérables à la société québécoise.»

Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Geneviève Lajoie et Charles Lecavalier