/elections
Navigation

Immigration: la CAQ «veut briser des familles», accuse Couillard

Le chef du PLQ tire une fois de plus à boulets rouges sur l’approche du parti de François Legault

«En plus de vouloir nuire à l’économie du Québec, il veut briser des familles. C’est ça, son plan», a dénoncé le premier ministre lors d’un point de presse en marge de l’annonce de ses engagements en agriculture, au siège social de l’UPA.
Photo Marc-André Gagnon «En plus de vouloir nuire à l’économie du Québec, il veut briser des familles. C’est ça, son plan», a dénoncé le premier ministre lors d’un point de presse en marge de l’annonce de ses engagements en agriculture, au siège social de l’UPA.

Coup d'oeil sur cet article

LONGUEUIL | Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, accuse François Legault et la CAQ de vouloir « briser des familles » en réclamant une révision du programme fédéral de réunification offert aux immigrants.

« En plus de vouloir nuire à l’économie du Québec. Il veut briser des familles, c’est ça son plan », a dénoncé le premier ministre, lors d’un point de presse en marge de l’annonce de ses engagements en agriculture, au siège social de l’UPA.

Comme il le fait pratiquement chaque jour depuis le début de la campagne électorale, Philippe Couillard a une fois de plus reproché à François Legault de nier la pénurie de main-d’œuvre dont souffrent les petites, moyennes et grandes entreprises partout à travers le Québec.

Alors que le Parti libéral prône l’immigration comme solution pour palier à ce problème, la CAQ a réitéré mercredi son intention de réduire les seuils d’immigration de 40 000 à 50 000 par année.

À l’heure actuelle, Québec sélectionne 30 000 immigrants dits « économiques », alors que les 20 000 autres sont, soit des réfugiés, soit des gens qui viennent rejoindre des membres de leur famille.

Cette dernière catégorie est gérée par le fédéral, et la CAQ souhaite négocier avec Ottawa pour en revoir les paramètres.

« Absurde » pestent Couillard et Lisée

Il s’agit d’une proposition « absurde », selon le chef libéral, qui considère que le Québec bénéficie déjà de « ce qui a mieux en terme de sélection des immigrants » par rapport aux autres provinces canadiennes.

« On a besoin de plus de travailleurs au Québec, notamment de travailleurs qui viennent d’ailleurs. Alors de prétendre diminuer ça, en partant, c’est une erreur économique très grave : une des plus grandes erreurs économiques des dernières années faite par un parti politique », a déclaré M. Couillard.

Le chef péquiste a lui aussi qualifié la proposition caquiste « d’absurde », « qui n’est pas respectueuse des gens ».

« Le plus tôt possible, dès notre arrivée, nous allons dire: notre objectif n’est pas numérologique, a dit le chef péquiste. [...] Moi, je n’ai pas un objectif de seuil, j’ai un objectif de succès. »

- Avec la collaboration de Geneviève Lajoie