/elections
Navigation

Legault en appelle déjà au vote stratégique pour battre le PLQ

François Legault, chef de la CAQ
Photo d'archives, Agence QMI François Legault, chef de la CAQ

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-COLOMBAN | François Legault demande à ses « amis péquistes » de voter stratégique et d’appuyer la Coalition avenir Québec, le 1er octobre, pour battre le Parti libéral.

« Je veux que le message porte à ceux qui ont voté pour le PQ en 2014. Cette fois-ci, si vous voulez battre les libéraux, il ne faut pas que le vote s’éparpille, il faut se concentrer à la CAQ », a lancé le chef caquiste, jeudi, lors d’un point de presse en marge d’une tournée sur la Rive-Nord de Montréal.

M. Legault souligne qu’il ne reste qu’une quinzaine de jours avant l’ouverture des bureaux par anticipation et il veut donc marteler que « le seul parti qui peut battre un gouvernement libéral, le seul parti qui a une équipe exceptionnelle et compétente, c’est la CAQ ».

« C’est une lutte à deux entre la CAQ et le Parti libéral. Ceux qui sont nationalistes, vous avez le choix entre voter pour un parti qui est à genoux devant le fédéral, ou un parti nationaliste qui va défendre le Québec. Ça, c’est la CAQ », a-t-il lancé.

En « panique »

Le chef péquiste Jean-François Lisée a rétorqué que François Legault était déjà en « panique ».

« Je pensais que M. Legault serait en panique plus tard dans la campagne, je ne pensais pas que si tôt dans la campagne il verrait que le tapis est en train de lui glisser sous les pieds ».

« Les gens se rendent compte que le vrai changement concret, sérieux, pragmatique, c’est le PQ. La CAQ commence à craindre de perdre son avance et de perdre l’élection signifie que le PQ progresse. On s’en va vers une victoire majoritaire », a-t-il lancé.

Lutte à deux

François Legault explique quant à lui qu’il fait appel plus tôt au vote stratégique en raison du vote par anticipation. Il reste une vingtaine de jours pour expliquer ça aux Québécois », a-t-il expliqué.

« C’est important que les gens au Québec comprennent que ça fait 15 ans qu’on a les libéraux, que ça prend un changement. La seule équipe qui peut battre les libéraux c’est la CAQ », a-t-il dit.

—Avec la collaboration de Geneviève Lajoie