/entertainment/shows
Navigation

La grand-messe du western est lancée à Saint-Tite

Festival Western Saint-Tite
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-TITE – Pour la majorité des 700 000 visiteurs, c'est devenu un rendez-vous annuel. Pendant 10 jours, il y aura autant de gens à Saint-Tite qu'à Laval, la troisième ville en importance au Québec.

Quatre-vingts pour cent des visiteurs proviennent de l'extérieur de la région. Certains proviennent même des États-Unis et de la France. La ville se métamorphose en se transformant en camping géant. Plus de 718 000 nuitées ont été réservées pour ces 10 jours.

«Il faut réserver un an à l'avance. Si on veut être ici l'an prochain, il faut le dire en quittant», a dit l'une des habituées de la place.

Les festivaliers restent en moyenne quatre jours et dépensent beaucoup d'argent.

Selon les organisateurs de cette 51e édition, les visiteurs dépensent directement sur le site quelque 3,8 millions $.

La plupart des amateurs sont ici pour assister à l'un des nombreux concerts ou un rodéo.

Une autre sorte de visite

Avec autant de gens dans les rues, dont plusieurs qui sont en état d'ébriété, ça demande de la vigilance des policiers, qui sont nombreux à tenter de prévenir les débordements.

TVA Nouvelles a appris que de nombreux Hells Angels doivent converger eux aussi vers Saint-Tite.

«Notre évènement attire de jeunes familles et ils se sentent en sécurité ici. Les policiers sont présents en grand nombre et font leur travail», a dit le président du conseil d'administration, Francis Trépanier.

La brigade des renseignements criminels de la Sûreté du Québec est déjà sur le site.

Les motards étaient présents à Saint-Tite l'an dernier, mais avaient décidé de ranger leurs vestes pour éviter la confrontation avec les policiers. Reste à voir quelle attitude ils auront cette année alors que les derniers mois ont été plutôt hostiles.