/elections
Navigation

Legault promet 2,6 G$ d'ici 2030 pour revitaliser l'est de l'île de Montréal

Tramway, décontamination des sols et modernisation de la rue Notre-Dame au menu de la CAQ

«L’est de Montréal se retrouve aujourd’hui avec de vastes espaces industriels abandonnés et fortement pollués», a affirmé le chef caquiste François Legault vendredi lors d’un point de presse dans l’arrondissement de Pointe-aux-Trembles.
Photo Charles Lecavalier «L’est de Montréal se retrouve aujourd’hui avec de vastes espaces industriels abandonnés et fortement pollués», a affirmé le chef caquiste François Legault vendredi lors d’un point de presse dans l’arrondissement de Pointe-aux-Trembles.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Tramway, décontamination des sols et la modernisation de la rue Notre-Dame : François Legault promet d’investir 2,6 milliards $ d’ici 2030 pour revitaliser l’est de l’île de Montréal.

«L’est de Montréal se retrouve aujourd’hui avec de vastes espaces industriels abandonnés et fortement pollués», a affirmé le chef caquiste vendredi lors d’un point de presse dans l’arrondissement de Pointe-aux-Trembles.

La CAQ souligne que les terrains vacants de l’est de l’île occupent une superficie de 846 hectares, soit deux fois la taille d’Outremont, ce qui laisse énormément d’espace pour faire du développement économique. Le problème : «70 % de ces terrains sont contaminés». «Les entreprises de l’est de l’île sont ainsi privées de terrains, sans parler des dangers que ces zones représentent pour la santé des citoyens qui habitent à proximité». Le parti prévoit donc un Fonds spécial de 200 M$ pour décontaminer ces terrains.

La CAQ cite une étude de la Chambre de commerce et d’industrie de l’est de l’île de Montréal qui souligne que la décontamination de ces terrains pourrait générer plus de 2,5 milliards $ en activités économiques.

Un tramway de 1,8 milliard

Pour lutter contre les changements climatiques et réduire la congestion, la CAQ veut aussi construire un tramway. Le tracé principal de 28 km relierait le centre-ville de Montréal à la Pointe de l’île. Un second tracé de 8 km lierait la station de métro Radisson au Cégep Marie-Victorin. Ce projet coûterait 1,8 milliard.

Un gouvernement caquiste prévoirait également une enveloppe budgétaire de 625 M$ pour transformer la rue Notre-Dame Est en boulevard urbain, un projet qui est annoncé et annoncé de nouveau depuis 1992.