/news/transports
Navigation

Les joints se colmateront sur Laurentienne

Les joints se colmateront sur Laurentienne
Photo Nicolas Lachance

Coup d'oeil sur cet article

Les spécialistes du ministère des Transports soutiennent que les joints qui pulvérisaient de l’eau sur le pavage neuf de l’autoroute Laurentienne se colmateront d’eux-mêmes.

Le Journal a publié un reportage signalant qu’une énorme fissure gorgée d’eau ronge l’entrée de la bretelle de la rue Bernier, à Charlesbourg, sur l’autoroute Laurentienne Nord, et ce, alors que le bitume vient à peine d’être refait.

Selon le MTQ qui a répondu tardivement aux questions du Journal, il ne s’agirait pas de fissures, mais de joints mal scellés.

Phénomène normal

« Des spécialistes du Ministère sont retournés sur le lieu pour vérifier à nouveau l’état de la situation [...] de l’eau ressort en surface à certains joints de pavage qui ont été scellés avec un produit adhésif pour joint froid. Il s’agit des joints entre la voie lente et les bretelles d’entrée et de sortie de l’autoroute », a expliqué la porte-parole Mila Roy. « Précisons que le pavage et les joints ont été réalisés selon les exigences des plans et devis. »

Selon le MTQ, il s’agit d’un phénomène normal lié à la porosité du mélange d’asphalte nouvellement posé. « L’enrobé devrait se colmater avec le temps, ce qui va le rendre imperméable et empêcher la circulation d’eau dans la couche », dit-elle.

Ainsi, le problème devrait se résorber de lui-même. « Un suivi du comportement des joints qui coulent sera assuré par les équipes de surveillance en chantier jusqu’à ce que le phénomène cesse. Si une intervention est requise avant le gel, nos équipes pourront intervenir au besoin pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’eau ou de glace sur la chaussée pour assurer la sécurité des usagers de la route », indique le MTQ.