/weekend
Navigation

«Ça fait du bien de jouer des femmes fortes»

Debbie Lynch-White avec Laurence Lebœuf dans <i>Le Jeu</i>.
Photo courtoisie Debbie Lynch-White avec Laurence Lebœuf dans Le Jeu.

Coup d'oeil sur cet article

Moins d’un an après avoir accroché son uniforme d’IPL dans Unité 9, Debbie Lynch-White revient au petit écran dans non pas une, mais deux séries cette année : Le Jeu à TVA et Une autre histoire à Radio-Canada. Et bonne nouvelle, ses nouveaux personnages promettent d’être beaucoup plus faciles d’approche que Nancy Prévost, qui s’était attiré les foudres de deux millions de téléspectateurs à ses débuts à Lietteville en 2012.

Cet automne, Debbie Lynch-White figurera au générique du Jeu, un thriller en 10 épisodes des auteurs Mylène Chollet et Martin Girard, mettant en vedette Laurence Lebœuf. Cette dernière campe Marianne, une conceptrice de jeux vidéo, victime d’attaques de plus en plus troublantes de trolls sur internet. Dans cette réalisation conjointe de Claude Desrosiers (Aveux, Feux) et Anne De Léan, Debbie Lynch-White joue le rôle de Kim, la productrice d’un jeu conçu par Marianne.

Debbie Lynch-White avec Laurence Lebœuf dans <i>Le Jeu</i>.
Photo courtoisie

En entrevue au Journal en août, Laurence Lebœuf disait avoir eu « un coup de cœur d’amitié » pour Debbie Lynch-White lors des tournages du feuilleton plus tôt cet été. Le sentiment semble être réciproque, puisque l’actrice raconte avoir développé une complicité avec son « incroyable » partenaire de jeu en quelques secondes seulement.

« Laurence, c’est une soie. C’est un talent naturel et toute une professionnelle. Elle est tellement généreuse et tellement à l’écoute. C’est une personne merveilleuse. »

Le goût du suspense

Mettant en scène un agresseur masqué, Le Jeu rappelle plusieurs films de peur cultes comme Scream et Halloween. On peut qualifier la série de suspense pur et dur, un genre qui plaît bien à Debbie Lynch-White.

« C’est mon genre de série, indique la comédienne. Je suis contente qu’on ait ça dans notre télé. Comme c’est seulement 10 épisodes, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Ça tient en haleine. J’ai juste regardé les deux premiers et j’étais dedans pour voir la suite ! Les gens vont embarquer, je crois. »

L’actrice se fait avare de détails quant aux rebondissements qui attendent les personnages au fil des épisodes, particulièrement sur ceux concernant Sam, le frère de Kim, un assistant technologique socialement mésadapté et maladivement timide qui éprouve des sentiments pour Marianne. « Kim est très maternelle avec son petit frère... Je n’ai pas le droit d’en dire plus que ça. »

Une autre série

Une chose dont Debbie Lynch-White peut discuter librement, c’est d’Une autre histoire, la nouvelle série de Chantal Cadieux (Mémoires vives, Providence) dans laquelle Marina Orsini incarne Anémone, une femme de 53 ans ayant refait sa vie après avoir abruptement quitté l’ancienne, empreinte de violence. L’actrice incarne Caroline, la fille aînée d’Anémone, que cette dernière a abandonnée 30 ans plus tôt sans dire un mot.

« Caroline vit cela difficilement. Elle veut des réponses. Elle a beaucoup de colère en elle. Elle est impatiente, mais c’est une très bonne mère. »

« Extrême humanité »

Une autre histoire doit prendre l’antenne de Radio-Canada en janvier. Debbie Lynch-White dit avoir été beaucoup touchée par l’« extrême humanité » des textes de Chantal Cadieux. « Tous les personnages sont riches. Tous les personnages ont leurs conflits, leurs histoires... C’est du monde vrai. C’est très étoffé comme série. »

Les tournages du drame, qui met également en vedette Sébastien Ricard, Danielle Proulx, Vincent Graton, Guillaume Cyr, Marie Turgeon et Patrice Godin, ont commencé en mai et s’étireront jusqu’en novembre. Brigitte Couture et Jean Bourbonnais se partagent la réalisation.

« C’est tellement un bonheur de jouer dans cette série ! s’exclame Debbie Lynch-White. Tout le monde est fin. Tout le monde a du fun. »

« J’ai vraiment été choyée avec Le Jeu et Une autre histoire, poursuit-elle. Je ne suis pas “l’amie de...” ou “la blonde de...” Ça fait du bien de jouer des femmes fortes. »


TVA présente Le Jeu dès lundi à 21 h.

Debbie Lynch-White entamera en février une tournée de spectacles intitulée Elle était une fois, dans laquelle elle reprendra de grandes chansons d’auteures féminines.