/news/transports
Navigation

Pont de Québec: Le gouvernement du Québec exige que le CN publie ses rapports d’inspection

Véronyque Tremblay
Photo Le Journal de Québec Véronyque Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois, le gouvernement du Québec presse publiquement le Canadien National (CN) de rendre publics ses rapports d’inspection du pont de Québec.

C’est la demande formelle faite hier par la ministre déléguée aux Transports et candidate libérale dans Chauveau, Véronyque Tremblay. Lors d’un impromptu de presse, cette dernière a rappelé que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a inspecté la voie carrossable du pont de Québec en octobre 2017 et qu’un rapport de près 600 pages à ce sujet est visible en ligne.

« Par mesure de transparence et pour sécuriser la population, nos inspections sont placées sur le site du MTQ. J’inviterai le CN à en faire autant. Je pense qu’il serait important que le CN divulgue ses rapports d’inspection », a insisté Mme Tremblay. Cette dernière a d’autre part tenu à affirmer que « s’il y avait un problème de sécurité, on ne laisserait pas les citoyens rouler sur le pont. C’est un pont solide et sécuritaire ».

Comité technique

Vérification faite auprès du cabinet de la ministre déléguée, un comité technique spécifique, regroupant des représentants du CN et du MTQ, se réunit trois fois par année à Trois-Rivières. À cette occasion, le CN montre ses rapports d’inspection aux fonctionnaires du MTQ, mais ces derniers ne peuvent pas emporter une copie des documents avec eux, nous dit-on.

Le 21 août, Le Journal a demandé au CN les raisons pour lesquelles la compagnie ne rend pas publics ses rapports d’inspection au sujet du pont de Québec. « Nous partageons les résultats de nos inspections avec les gouvernements et ces derniers peuvent procéder aux vérifications qu’ils jugent nécessaires », avait alors répondu le porte-parole Jonathan Abecassis. Hier, le CN nous a réexpédié cette même réponse.

Du côté du gouvernement fédéral, Kate Monfette, porte-parole du ministre François-Philippe Champagne, nous a confirmé qu’Ottawa « n’a pas fait cette demande spécifique (de publier les rapports d’inspection) au CN jusqu’à maintenant ».

Le pont de Québec appartient au CN depuis 1993, mais c’est le MTQ qui est chargé de s’occuper de la voie carrossable.

Troisième lien

Dans un autre ordre d’idées, Véronyque Tremblay a dit avoir été « un peu surprise » de la sortie d’hier du directeur général de la Chambre de commerce de Lévis, Stéphane Thériault. Ce dernier a reproché aux libéraux de prendre les citoyens pour des « idiots » avec les études sur le 3e lien et a affirmé que les travaux « ne sont pas à la vitesse désirée ».

« Je respecte tellement les contribuables et les citoyens de l’ensemble de la région que c’est pour ça qu’on prend le temps de faire des études indépendantes, récentes et sérieuses pour faire le meilleur choix possible », a-t-elle assuré.