/weekend
Navigation

Un véritable roman à suspense

Un véritable roman à suspense
Photo courtoisie, Melania Avanzato

Coup d'oeil sur cet article

Signant ici un 18e roman assez atypique, l’écrivain français Franck Thilliez risque de séduire quantité de nouveaux lecteurs !

Même si, ce coup-ci, on n’a pas droit à une nouvelle aventure du commissaire Franck Sharko et de l’enquêtrice Lucie Hennebelle, les fans de Franck Thilliez ne seront pas déçus. « Il y a la série avec ces deux personnages récurrents, où le gros de l’intrigue tourne autour d’un sujet scientifique réclamant pas mal de recherches, et il y a les romans un peu à part où j’aime bien faire des choses différentes, explique l’écrivain français, qui habite aux environs de Béthune, une petite ville du Pas-de-Calais située à moins de 200 km de Paris. J’ai toujours adoré les histoires à suspense enchaînant les événements impossibles et qu’on dévore en se disant : mais comment ça se fait ? Comment le héros va-t-il réussir à s’en tirer ? Avec Le manuscrit inachevé, j’ai donc eu envie de mettre de côté les sujets scientifiques pour privilégier le mystère et écrire un roman à suspense où il se passera tant de choses incroyables que les lecteurs ne pourront faire autrement que de se demander de quelle façon l’histoire va bien pouvoir se terminer. »

Mais avant de parler de la fin, il faut d’abord parler du début : grâce à une courte préface signée J.-L. Traskman, on apprendra en effet que Le manuscrit inachevé a été rédigé par le célèbre auteur à succès Caleb Traskman, et que ce dernier s’est tiré une balle dans la tête sans en pondre les 10 dernières pages. Ce qui obligera son fils (J.-L. Traskman) et ses éditeurs à se creuser les méninges pendant des mois pour en trouver le dénouement. Autre point digne de mention ? Léane Morgane, l’héroïne de ce roman inachevé, est elle-même auteure de thrillers, et son plus récent best-seller s’intitule également Le manuscrit inachevé... En d’autres termes, Franck Thilliez signe ici un livre rappelant drôlement les poupées russes !

Entre fiction et réalité

« À force de rencontrer des lecteurs curieux de savoir comment j’arrivais à écrire des livres aussi sombres ou si, au quotidien, j’étais quelqu’un d’équilibré, je me suis servi de cette héroïne pour expliquer mon travail de romancier », précise Franck Thilliez.

Un travail de longue haleine réclamant essentiellement­­­ beaucoup de tranquillité, un bon ordinateur et, d’un roman à l’autre, une excellente idée de départ. « Pour celui-

ci, tout a commencé avec une question : que se passerait-il si, un jour, j’avais le pouvoir de vie ou de mort sur la personne dont j’étais sûr à 90 % qu’elle avait fait du mal à l’un de mes enfants ou à l’un des mes proches ? »

En 2014, la romancière Léane Morgan, qui signe des thrillers particulièrement tordus sous le nom d’Enaël Miraure, verra ainsi la réalité dépasser la fiction lorsque sa fille unique de 16 ans sera kidnappée par un tueur en série. Et si les flics finissent par abandonner l’espoir de la retrouver, son mari Jullian ne cessera jamais de la rechercher activement. Une bonne chose, puisqu’à l’hiver 2017, il trouvera enfin une piste solide. Mais le temps de débarquer à Berck-sur-Mer, la station balnéaire où il a préféré rester depuis la disparition de leur fille, Léane apprendra qu’à la suite d’une étrange agression, Jullian ne se rappelle plus rien.

« Les pertes de mémoire et toutes les maladies qui en sont responsables font partie de mes plus grandes peurs, souligne Franck Thilliez. À mes yeux, oublier qui on a été ou qui sont nos enfants est nettement pire que la mort... »

un hommage au père de sherlock holmes

Ne pouvant plus compter sur l’aide de son mari pour savoir ce qu’il avait réussi à découvrir, Léane devra donc mener sa propre enquête et, ce faisant, elle s’enfoncera rapidement dans un univers encore plus glauque que celui de ses thrillers. Car à quelques centaines de kilomètres de là, le cadavre d’une femme ligotée dont les yeux et le visage ont été arrachés sera retrouvé dans le coffre d’une voiture volée. Une affaire sordide qui accaparera les flics du coin et qui obligera Léane à jouer toute seule les Sherlock Holmes.

Celles et ceux qui ont dévoré la plupart des romans d’Arthur Conan Doyle seront d’ailleurs avantagés pour tenter d’en dénouer l’intrigue. « C’est un auteur qui a marqué ma jeunesse et avec Le manuscrit inachevé, j’ai un peu voulu lui rendre hommage parce qu’il a été l’un des premiers à conjuguer mystères, frayeurs et énigmes », ajoute Franck Thilliez.

D’un chapitre à l’autre, il a donc glissé plusieurs indices susceptibles de nous offrir le rôle jadis occupé par le docteur Watson et pour comprendre le fin mot de l’histoire, il nous recommande de lire très attentivement la dernière phrase...

Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez, aux Éditions Fleuve, 528 pages
Photo courtoisie
Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez, aux Éditions Fleuve, 528 pages