/weekend
Navigation

Une tragédie grecque contemporaine

Le reste vous le connaissez par le cinéma
Photo courtoisie La comédienne Nathalie Mallette incarne Jocaste qui épouse sans le savoir son propre fils, Œdipe.

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre Espace GO a choisi, pour ouvrir sa saison, de plonger ses spectateurs dans la mythologie grecque. C’est une adaptation contemporaine de la tragédie Les Phéniciennes d’Euripide, écrite 400 ans av. J.-C. que l’on verra sur les planches. Mettant en vedette Nathalie Mallette, la pièce sera jouée par treize comédiens dirigés par Christian Lapointe.

Véritable fan de l’auteur britannique Martin Crimp, le metteur en scène Christian Lapointe a souhaité adapter le roman de celui-ci au théâtre. Le reste vous le connaissez par le cinéma, paru en 2015, connaîtra donc une adaptation théâtrale où l’on se permettra de jouer un texte qui remonte aux calendes grecques en québécois. Véritable leçon mythologique, elle vulgarise l’histoire d’Œdipe. « La pièce est campée dans une salle de classe », révèle la comédienne Nathalie Mallette qui interprétera Jocaste, un défi qu’elle est heureuse de relever et qui lui a permis de travailler la dramaturgie avec toute l’équipe. « C’est très enrichissant », ajoute-t-elle.

Relation incestueuse

Sur scène, on retrouvera en permanence un chœur composé de six actrices faisant acte de révolte à travers une tragédie. « C’est vraiment ce chœur de jeunes filles, des collégiennes, qui modernisent la trame théâtrale, confie Nathalie Mallette. Les Phéniciennes ont en quelque sorte le premier rôle, elles dirigent l’action et poussent les protagonistes à aller plus loin. »

« Jocaste a marié sans le savoir son fils Œdipe », rappelle la tête d’affiche. C’est que Jocaste a eu cinq enfants. Alors qu’elle croit qu’il ne lui en reste que quatre, ayant abandonné son premier enfant, lors de son premier mariage, elle tombera amoureuse d’Œdipe, loin de se douter qu’il s’agit de son premier enfant abandonné. C’est d’autant plus invraisemblable, lorsqu’on réalise que leur amour perdurera pendant vingt ans et qu’ils auront eu ensemble quatre enfants sans savoir qu’ils sont mère et fils. Œdipe, personnifié par Éric Robidoux, finira par se crever les yeux apprenant la triste réalité, incapable d’accepter l’inacceptable.

Le pouvoir

« Cette pièce est une réflexion sur le pouvoir », fait remarquer Nathalie Malette.

On retrouvera notamment Créon, le frère de Jocaste interprété par Marc Béland et les quatre enfants de Jocaste et Œdipe, dont les deux filles, Antigone et Ismène, et les deux fils, Étéocle et Polynice. « Les deux fils vont se faire la guerre lorsqu’ils vont découvrir que leur père est aussi leur frère, précise la comédienne. Ils vont se battre pour obtenir le royaume. »

La pièce s’interrogera notamment sur les raisons pour lesquelles l’être humain est impuissant à remédier à sa propre barbarie.


Le reste vous le connaissez par le cinéma à l’Espace Go du 11 septembre au 6 octobre