/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Micheline Lanctôt

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs

Micheline Lanctôt
Photo d'archives, Ben Pelosse Micheline Lanctôt

Coup d'oeil sur cet article

Cannes à 26 ans

Micheline Lanctôt
Photo courtoisie, Radio-Québec

Micheline Lanctôt, après des études en musique, trouva sa place dans le cinéma d’animation, notamment à l’ONF. C’est alors que Gilles Carle la remarqua et lui offrit le rôle principal de son film en 1972 La Vraie nature de Bernadette (photo), qui la mènera jusqu’au prestigieux Festival de Cannes.

Beaucoup de rôles

Micheline Lanctôt
Photo d'archives, Normand Pichette

Micheline Lanctôt en 1976, alors qu’elle jouait dans le film Ti-cul Tougas, l’histoire de quatre jeunes qui rêvent de partir pour la Californie. Deux ans plus tôt, elle avait partagé la vedette avec Richard Dreyfus dans le film L’apprentissage de Duddy Kravitz. Jusqu’à maintenant, elle a joué près de 60 rôles à la télé et au cinéma.

L’Apprentissage de Duddy Kravitz
Photo d'archives
L’Apprentissage de Duddy Kravitz

Devant et derrière la caméra

Micheline Lanctôt
Photo d'archives, Pierre-Yvon Pelletier

En 1977, la comédienne âgée de 30 ans jouait le rôle d’une féministe dans Jamais deux sans toi, de Guy Fournier. Deux ans plus tard, elle qui écrivait beaucoup, mais n’avait jamais envisagé de réaliser des films, tournait son premier long métrage, L’homme à tout faire, un grand succès populaire.

Sur la vague de Sonatine

Micheline Lanctôt
Photo d’archives, Jean-Louis Boyer

Il y a plus de 30 ans, à l’automne 1987, quelques années après le succès de son troisième film, Sonatine, qui remporta cinq prix, dont le Lion d’argent au Festival du film de Venise, la cinéaste s’apprêtait à tourner Onzième spéciale, un film sur la réussite sociale.

Un film oublié

Micheline Lanctôt
Photo d'archives

La réalisatrice sur le plateau du film La vie d’un héros, en 1994, drame historique sur un sujet tabou, celui des Québécois ayant accueilli chez eux des prisonniers allemands lors de la Seconde Guerre mondiale, comme ce fut le cas pour la famille de Micheline Lanctôt elle-même.


♦ Micheline Lanctôt termine en ce moment son 11e long métrage en tant que réalisatrice. Le film intitulé Une manière de vivre raconte l’histoire de trois personnages dont les vies seront à jamais bouleversées alors qu’ils se rencontreront, avec notamment Laurent Lucas, Rose-Marie Perreault, Gabrielle Lazure, Paul Doucet et Robin Aubert.


♦ On retrouvera la comédienne dans la série O’, dès le 11 septembre à TVA. Son personnage, Solange, son mari Derek et son amie Jacqueline (Marie Tifo) s’inscriront dans un club d’activités pour retraités. 


♦ Micheline Lanctôt jouera aussi l’un des rôles principaux du film Le rire, du cinéaste Martin Laroche (Tadoussac) aux côtés de Léane Labrèche-Dor et Alexandre Landry. Le scénario tourne autour du syndrome du survivant.