/misc
Navigation

Florence menace la côte Est

Coup d'oeil sur cet article

Les restants de la tempête tropicale Gordon qui a sévi dans le golfe du Mexique la semaine dernière affecteront le Québec aujourd’hui, avec des quantités de pluie de 30 à 50 mm.

Puis, cette semaine, la côte Est risque d’être touchée par le premier ouragan majeur de la saison. Situé à 1000 km au sud-est des Bermudes ce matin, l’ouragan Florence, accompagné de vents de 140 km/h, devrait s’intensifier rapidement dans la journée pour devenir un ouragan majeur de catégorie 3 avec des vents de 210 km/h.

Selon la plupart des modèles météorologiques, la trajectoire de Florence l’amènerait à toucher terre dans les Carolines, jeudi, avec la force d’un ouragan de catégorie 4, soit des vents de 250 km/h et des vagues de 6 m.

Saison tranquille

Les températures de l’Atlantique Sud ont atteint leur maximum dans les dernières semaines. Le 10 septembre correspond au pic de la saison des ouragans selon l’agence américaine NOAA.

Alors que l’année dernière a été furieusement active avec plus de 10 ouragans, la saison 2018 a été beaucoup plus calme jusqu’à maintenant avec trois seulement. Les eaux des Tropiques, où naissent les ouragans, sont plus froides cette année. Ce qui explique une saison plus tranquille.

Souvenirs d’Irma

Les souvenirs laissés par Harvey, Irma et Maria sont encore frais pour les millions de victimes de ces ouragans destructeurs. Il faut se rappeler qu’à l’approche d’Irma l’an dernier, à pareille date, les autorités américaines envisageaient d’évacuer toute la Floride !

Pour ma part, je me rappellerai longtemps ce jour où je me préparais à annoncer en direct à la télé la destruction de Miami... Le Centre National des ouragans prévoyait en effet que l’œil de l’ouragan, un mur de vents catastrophiques de 240 km/h, allait frapper la ville le 10 septembre. Contre toute attente, l’ouragan avait bifurqué pendant la nuit pour ravager plutôt le nord de Cuba. Personne ne l’avait vu venir, celle-là.

C’est toujours comme ça avec les ouragans.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions