/news/transports
Navigation

50 ans plus tard, on pourrait rouler sur ces viaducs inutilisés

Trois structures construites pour rien font partie du projet de prolongement de l’A19

GEN-VIADUC DE L'AUTOROUTE 19 ET 640  Viaduc
Photo Martin Alarie Ces deux viaducs de Bois-des-Filion n’ont jamais été utilisés depuis leur construction, il y a 43 ans, comme en font foi la mauvaise herbe et les murets de béton cassés qui bornent leurs extrémités. Un troisième viaduc abandonné n’est pas visible sur la photo.

Coup d'oeil sur cet article

Trois viaducs construits il y a 43 ans et qui n’ont jamais été utilisés pourraient servir dans le projet du prolongement de l’autoroute 19, qui doit être achevé d’ici 2025.

En 1975, quatre viaducs, dont trois jamais utilisés, avaient été bâtis au coin de la 640 et de la 335 à Bois-des-Filion, dans les Laurentides.

Le gouvernement provincial voulait alors aménager une autoroute qui devait relier Montréal à l’A50, le principal lien routier entre la région métropolitaine et Gatineau.

Des commerçants et des propriétaires de Bois-des-Filion avaient alors été expropriés. Trois rues, 87 maisons et 30 commerces avaient d’ailleurs été détruits. En 1976, Québec avait imposé un moratoire sur toutes les constructions d’autoroute. Le projet n’a donc jamais été réalisé.

Le cas de ces viaducs inutilisés représente un cafouillage autoroutier sans précédent, selon le directeur des communications de la Ville de Bois-des-Filion, Jean Goulet.

« On pense que c’est un cas unique au monde. On a essayé de trouver des viaducs qui ont été construits et inutilisés durant 40 ans et on n’a rien trouvé », dit-il.

Le Journal a appris que les trois ponts routiers feront partie du prolongement de l’A19 qui a été annoncé pour une huitième fois au mois d’avril. Cela a été confirmé par la conseillère en communication au ministère des Transports du Québec (MTQ), Marjolaine Michaud-Grimard.

En bon état

« Il est cependant trop tôt pour préciser de quelle façon les structures actuelles vont être utilisées et la nature des travaux requis », a tenu à préciser Mme Michaud-Grimard.

Les trois viaducs sont inspectés régulièrement. Ils seraient en bonne condition puisqu’il n’y a jamais eu de sel, de déneigement et de voitures qui y ont circulé.

« On sait qu’elles [les structures] sont en bon état et qu’elles devraient être réutilisées pour le parachèvement », note Mme Michaud-Grimard.

Si le projet se termine comme prévu en 2025, cela fera exactement 50 ans qu’aucun véhicule n’aura roulé sur les viaducs.

Voies d’accès ?

Le directeur des projets spéciaux à la Ville de Bois-des-Filion, André Desjardins, croit aussi que les structures sont sécuritaires.

« Ils vont apparemment être utilisés pour les différentes voies de circulation et ils ne vont pas les démolir, mentionne M. Desjardins, qui a vu des plans du projet de parachèvement de l’autoroute 19. Tout va converger vers ce coin-là et il va falloir qu’il y ait des voies d’accès. »

Les quatre ponts de ce secteur, dont les trois inutilisés, ont coûté 1,3 million $ dans les années 1970. En 2012, le MTQ évaluait une structure semblable à environ 8 M$.

Le ministère a récemment lancé son processus d’appel d’offres pour produire l’avant-projet définitif.