/news/provincial
Navigation

Prochain chef de Démocratie Québec: Jean Rousseau «n’envisage pas» la chefferie, Marchand intéressé

Jean Rousseau
Photo d'archives Simon Clark Le conseiller municipal de Démocratie Québec, Jean Rousseau

Coup d'oeil sur cet article

Le seul conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, ne sera probablement pas sur les rangs pour la course à la chefferie de son propre parti, en 2019, alors que l’avocat François Marchand risque de tenter sa chance à nouveau.

Joint par Le Journal, mardi, M. Rousseau a précisé qu’il laissait la porte entrouverte, mais son intérêt semble au plus bas pour la course prévue au printemps.

« Ce n’est pas un non catégorique, mais je ne suis pas là. Pour le moment, je n’ai pas l’intention de me présenter à la chefferie », a confié celui qui représente les citoyens de Cap-aux-Diamants (Vieux-Québec et Haute-Ville) à l’hôtel de ville.

Reconstruction

M. Rousseau dit être préoccupé davantage, à l’heure actuelle, par la reconstruction de son parti sur le terrain. Il consacre toutes ses énergies à développer des « alliances » avec des gens qui partagent sa vision du développement de la Ville.

« Moi, je veux travailler avec tous ceux qui veulent faire progresser la Ville. C’est sûr que dans le contexte actuel, tant que Régis Labeaume va être là, il y a énormément de personnes qui ne s’afficheront pas parce qu’elles ont trop à perdre », a-t-il observé.

Marchand réfléchit sérieusement

L’avocat François Marchand, qui a échoué à sa première tentative contre Anne Guérette en 2016, pourrait se lancer à nouveau dans l’aventure.

« C’est loin d’être sûr, mais je ne vous cacherai pas que j’ai toujours un intérêt pour la chose municipale et évidemment, la mairie, c’est le meilleur véhicule [pour défendre ses dossiers]. Je vais d’abord vérifier si ma candidature est bienvenue à l’intérieur du parti dans les prochaines semaines », a-t-il commenté mardi.

Guérette ferme la porte

Enfin, l’ancienne chef du parti Anne Guérette, qui a quitté la vie politique l’an dernier à la suite de sa défaite à la mairie, exclut totalement de briguer à nouveau la chefferie de Démocratie Québec. En entrevue mardi, elle a cependant indiqué qu’elle n’avait pas fait une croix sur un éventuel retour en politique, tant au municipal qu’au provincial ou au fédéral.