/news/health
Navigation

Une première mission d'évacuation médicale pour les militaires canadiens au Mali

Coup d'oeil sur cet article

Les militaires canadiens déployés au Mali ont effectué mardi leur première mission d'évacuation médicale depuis leur arrivée à Gao, dans le nord du pays.

Selon ce qu'a expliqué l'armée, les militaires canadiens ont été appelés à se déployer au petit matin pour porter secours à un soldat des Nations Unies qui avait besoin de soins médicaux. Malgré le mauvais temps, deux hélicoptères canadiens, un faisant office d'ambulance et l'autre d'escorte, sont parvenus à prendre l'air et à évacuer le militaire, sans incident.

Depuis le 1er août, le Canada a pris la relève de l'Allemagne en déployant deux hélicoptères de transport CH-147 Chinook et quatre hélicoptères d'attaque CH-146 Griffon au Mali. Ces appareils, et le contingent militaire chargé de leur opération et de leur protection, ont pour objectif d'évacuer les soldats blessés au combat et d'appuyer les opérations de la force de maintien de la paix de l'ONU, la MINUSMA, par exemple en transportant des soldats.

Il s'agissait de la première fois que les soldats canadiens devaient se déployer pour porter secours à un comparse blessé. «L’évacuation que ce groupe de membres spécialisés des Forces armées canadiennes a effectuée au Mali a permis de démontrer nos compétences et notre expertise lors d’opérations, ainsi que le professionnalisme et le sang-froid pour lesquels les membres des Forces armées canadiennes sont reconnus», a fait valoir le colonel Christopher McKenna, qui commande la Force opérationnelle aérienne Mali, par communiqué.

Le Canada a déployé une force opérationnelle au Mali après que le premier ministre Justin Trudeau eut clamé devant l'ONU qu'Ottawa renouerait avec les opérations internationales de maintien de la paix. Les troupes canadiennes demeureront au Mali jusqu'à la fin de juillet 2019.