/news/society
Navigation

Cession du port de Baie-Comeau: les négociations avec le fédéral approchent

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU – Dans deux semaines, la Corporation de gestion du port de Baie-Comeau amorcera des négociations avec le gouvernement fédéral en vue de la cession des installations portuaires.

C’est une étape importante qui s’amorce parce que le quai a besoin d’énormes réparations, selon le président de l’organisme.

«Le brise-lame est en fin de vie, ça demande des investissements majeurs. Il y a des problèmes structurels sur les deux autres postes d’amarrage. Des problèmes sérieux qui sont connus par le fédéral. On travaille ensemble là-dedans, le fédéral ne s’est pas caché. Ils nous ont dit: oui, il y a des problèmes, maintenant il faut trouver des solutions», a souligné mercredi le président Marc Lefebvre.

En sachant cela, la Corporation déposera d’ici deux semaines sa proposition pour devenir propriétaire des infrastructures. L’organisme estime qu’il aura besoin de six mois pour négocier les conditions et les sommes d’argent nécessaires à la cession.

La Corporation veut une remise à neuf des installations et un budget d’exploitation pour les 25 prochaines années. Après 12 ans de travail et trois programmes de cession des ports fédéraux, le port de Baie-Comeau appartient toujours à Ottawa.