/finance/business
Navigation

Des ex d’Hydro impliqués dans la filière éolienne

Ces anciens patrons de la société d’État occupent aujourd’hui des postes clés dans le secteur privé visant le développement de l’éolien au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où Hydro est forcée par Québec d’acheter inutilement cette année 11 térawattheures d’énergie éolienne pour 1,1 milliard $ dans un contexte de surplus d’électricité historique, Le Journal a appris que trois anciens hauts dirigeants de la société d’État travaillent activement au développement de la filière éolienne québécoise.

Depuis son départ en mai 2015 à la tête d’Hydro-Québec, Thierry Vandal est très populaire auprès des producteurs d’énergie.

Deux mois seulement après son départ d’Hydro-Québec après 18 ans au sein de l’entreprise, Thierry Vandal a été nommé président du fonds privé d’investissements en énergie Axium Infrastructure aux États-Unis.

Depuis deux ans, il a droit à une rente annuelle indexée de 452 402 $ de la part d’Hydro-Québec, moyennant certaines pénalités actuarielles.

Présent au Canada, le fonds Axium Infrastructure a acquis, depuis, plusieurs participations dans des parcs éoliens au Québec. Axium Infrastructure détient également de nombreuses participations dans des parcs éoliens en Amérique du Nord, en partenariat avec le géant EDF Énergies Renouvelables.

Au Québec, EDF est devenu le plus gros producteur d’énergie éolienne avec ses huit parcs éoliens. Axium et EDF sont d’ailleurs devenus des partenaires au Québec dans le parc éolien Saint-Robert-Bellarmin (80 MW).

Tous ces parcs éoliens ont des contrats d’achat d’électricité garantis avec Hydro-Québec pour encore une dizaine d’années.

Thierry Vandal siège également depuis novembre dernier au conseil d’administration du producteur d’énergie TransCanada de Calgary.

TransCanada détenait jusqu’à tout récemment d’importantes participations dans cinq parcs éoliens en Gaspésie

TransCanada détient également la centrale au gaz de Bécancour, fermée en raison des surplus monstres d’électricité d’Hydro-Québec. La société d’État doit verser annuellement plus de 120 M$ à TransCanada en guise de compensation jusqu’en 2026. Cet accord entre HQ et TransCanada a été signé lorsque Thierry Vandal était chez Hydro-Québec.

Hier, ce dernier a décliné une demande d’entrevue faite par Le Journal à Axium Infrastructure.

Axium Infrastructure ne figurait pas hier au Registre des lobbyistes du Québec.

Boralex aussi

Le producteur d’énergie Boralex, qui détient de nombreux parcs éoliens au Québec, vient d’embaucher l’ancienne vice-présidente et chef de la direction financière d’Hydro-Québec, Lise Croteau.

Cette dernière, qui a quitté Hydro-Québec le 31 mars 2018, a fait son entrée au conseil d’administration de Boralex deux mois plus tard, en mai dernier.

Avant son arrivée au conseil d’administration de Boralex, Lise Croteau a travaillé chez Hydro-Québec pendant plus de 30 ans, occupant plusieurs postes de haute direction, dont celui de vice-présidente directrice et chef de la direction financière.

En 2015, Mme Croteau a même occupé le siège de PDG par intérim d’Hydro-Québec pendant quelques mois.

Chez Boralex, on soutient que la « candidature de Mme Croteau a été sélectionnée par la firme en raison de ses compétences et de son expertise [...] », selon une porte-parole de l’entreprise, Julie Lajoye.

L’entreprise Boralex est actuellement inscrite au Registre des lobbyistes pour plusieurs projets de parcs éoliens au Québec.

Une ex v-.p.chez Engie

L’ex numéro 2 d’Hydro-Québec sous le règne d’André Caillé, Marie-Josée Nadeau, est aussi très active chez le géant mondial Engie depuis mai 2015.

Marie-Josée Nadeau (épouse de l’ancien ministre des Finances de Jean Charest, Yves Séguin) a travaillé pendant 22 ans chez Hydro-Québec avant de faire le saut chez Engie (ex-GDF-Suez).

Engie est en pleine croissance au Québec où le directeur du bureau de Montréal, Jean-Luc Billiani, vient de s’inscrire au Registre des lobbyistes pour faire des démarches auprès des élus québécois.

Boralex | Lise Croteau

  • 30 ans chez Hydro-Québec, ancienne vice-présidente et chef de la direction financière
  • Membre du CA de Boralex

Axium Infrastructure | Thierry Vandal

  • 18 ans chez Hydro-Québec, dont 10 ans comme PDG
  • Président du fonds Axium Infra US et membre du CA de TransCanada

ENGIE | Marie-Josée Nadeau

  • 22 ans chez Hydro-Québec, dont vice-présidente exécutive, affaires corporatives et secrétaire général
  • Membre du CA du géant mondial Engie depuis 2015