/entertainment/radio
Navigation

«José Gaudet n’est pas raciste» -Gregory Charles

Gregory Charles ne conserve aucune rancœur envers l’animateur pour ses propos en ondes

Gregory Charles
Photo Chantal Poirier Gregory Charles et José Gaudet sont demeurés de bons amis, malgré des propos « inacceptables ».

Coup d'oeil sur cet article

Gregory Charles et José Gaudet sont « toujours amis », même après que l’animateur de radio eut fait un gag comparant le chanteur à des excréments, en ondes, le printemps dernier. « Je me sens capable de trouver que ce que José a dit est inacceptable, mais de l’aimer quand même », explique Gregory Charles.

« José a dit quelque chose de con, d’inacceptable. Mais on n’a pas besoin de le clouer à un pilori. Je le connais. Je connais son cœur, son for intérieur. José, c’est un gars que j’aime. Ce n’est pas un garçon raciste, ce n’est pas un garçon méchant, ce n’est pas un garçon qui discrimine », poursuit Gregory Charles, questionné par Le Journal lors d’une entrevue portant sur son nouveau spectacle, Vintage 69.

Le torchon ne brûle donc pas entre les deux hommes à la suite de la blague controversée de Josée Gaudet, faite en direct sur les ondes de Radio Énergie, en mai dernier.

Commentant alors une vidéo virale où une femme défèque dans un restaurant Tim Hortons de Colombie-Britannique, l’animateur de radio y est allé d’un « Tu vois dans son regard qu’elle a un Gregory Charles prêt à sortir sur scène ».

José Gaudet
Photo courtoisie
José Gaudet

Un gag qui a mal passé et pour lequel José Gaudet s’est excusé en ondes le lendemain.

« Est-ce que ce qu’il a dit était cave ? Absolument. Est-ce que j’ai besoin d’avoir la tête de José Gaudet ? Pas du tout. Il était mon ami avant et il est encore mon ami après », confie aujourd’hui Gregory Charles.

« Comment vas-tu ? »

Alors appelé à commenter sur de nombreuses tribunes (chose qu’il a refusée), Gregory Charles a rapidement pris conscience de l’ampleur que prenait cette histoire. C’est à ce moment qu’il a saisi le téléphone pour appeler directement José Gaudet. Et il n’avait qu’une seule et simple question à lui poser : « Comment vas-tu ? »

« Il m’a demandé si je l’appelais pour qu’il s’excuse. Mais je lui ai dit : “Non. Je t’appelle parce que tu dois vraiment être dans un shitstorm en ce moment et je veux juste savoir comment tu vas.” Il y a eu un grand moment d’émotion, je pense, de sa part. Il était dans une mégatourmente », se souvient-il.

« Je déteste la tendance qu’on a à vouloir polariser les gens, les forcer à choisir un camp ou l’autre. C’est correct de penser que ce qu’il a dit était inacceptable, mais c’est aussi correct d’aimer José Gaudet. L’un n’empêche pas l’autre. Mon père, qui malheureusement est décédé cette année, aurait dit qu’on ne gagne rien à polariser les choses. On gagne quand on s’écoute », ajoute-t-il.

Gregory Charles admet toutefois que, à ce jour, le gag ne passe toujours pas auprès de sa conjointe Nicole Collet, la mère de leur fillette de six ans.

« Ma femme, qui est blanche, ne l’a pas digéré. Elle est la mère d’une petite fille dont elle sait que son mélange de couleurs la rend sensible et vulnérable à ce genre de choses là », explique-t-il.