/opinion/blogs
Navigation

Un air, un opéra

Un air, un opéra

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimez l’opéra, un peu, beaucoup, passionnément ? Samedi 15 septembre, c’est la rentrée officielle avec un grand classique : Rigoletto de Giuseppe Verdi. Entre le drame et le roman policier, puisqu’il est toujours question de sombres histoires de cœur et de familles, Rigoletto est surtout connu pour un air : La Dona El Mobile.

Si le personnage principal est un bouffon qui divertit la cour, il veille aussi sur sa fille Gilda qui vient d’être enlevée.


Une vengeance qui tourne mal


Pour sortir sa pupille des griffes des malfaiteurs et plus encore du duc de Mantoue, il mettra en place un projet machiavélique. Dans les rôles principaux, nous retrouverons le baryton James Westman (Rigoletto) et la soprano Myriam Leblanc dans celui de Guilda.

Jusqu’au 22 septembre, à 19 h 30, à la salle Wilfrid-Pelletier