/elections
Navigation

La Meute dit s’inspirer de la CAQ

La Meute dit s’inspirer de la CAQ
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe La Meute soutient qu’il véhicule des idées de la Coalition Avenir Québec et ne comprend donc pas pourquoi le chef de ce parti, François Legault, l’a accusé mercredi «d’être sur le bord du racisme».

«Si La Meute est sur le bord du racisme, cela veut dire que vous l’êtes aussi, M. Legault. Je trouve dommage que vous utilisiez les mêmes méthodes que M. Couillard. Comme on le sait tous, il aime accuser ceux qui ne pensent pas comme lui de racisme pour mettre fin au débat. Mais en ce qui vous concerne, c’est encore pire, c’est ceux qui pensent comme vous que vous traitez de racistes. Avouez que votre stratégie est déficiente», a écrit sur Facebook  le porte-parole de La Meute, Sylvain «Maikan» Brouillette, tard mercredi soir.

M. Brouillette a précisé que, des 10 revendications de compétence provinciale que contient son manifeste, huit sont «inspirées directement du programme électoral de la CAQ de 2014, ainsi que du rapport Bouchard-Taylor, que la CAQ a défendu». Parmi ces revendications associées à la CAQ, il énumère la révision du nombre d’immigrants au moyen d’analyses réalistes, le programme de rétention pour éviter l’exode des immigrants hors Québec, le programme d’intégration des immigrants en région et la reconnaissance de la laïcité.

Sylvain «Maikan» Brouillette juge «assez surprenante» la déclaration de François Legault à l’égard de La Meute et il l’invite à mieux se renseigner afin de préserver sa crédibilité.

François Legault s’était distancié de La Meute mercredi en expliquant notamment qu’il «n’aime pas leurs revendications».

«Je n’aime pas le discours véhiculé par La Meute. Je trouve que c’est sur le bord du racisme», a-t-il dit.

Le chef caquiste réagissait ainsi aux propos tenus mardi par Sylvain «Maikan» Brouillette, qui affirmait que le débat identitaire qui fait rage depuis quelques jours entre les différents partis politiques lui plaisait. Le porte-parole de ce groupe avait précisé que la CAQ et le PQ rejoignaient davantage ses positions que les autres grands partis.