/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales font face à l'élimination

Les Capitales accordent 3 points durant les 2 dernières manches et s’inclinent 7-6

Capitales en finale 2018
Photo Le Journal de Québec, Roby St-Gelais Le receveur des Capitales, Adam Ehrlich, fend l’air sur cette séquence du match remporté in extremis par les Miners.

Coup d'oeil sur cet article

AUGUSTA, New jersey | La relève a flanché au pire moment qui soit pour les Capitales dans le troisième match de la finale de la Ligue Can-Am les opposant aux Miners de Sussex County, qui ont effacé un déficit de deux points en fin de match pour pousser le club de Québec au bord du gouffre en l’emportant 7-6, vendredi soir, au Skylands Stadium.

Sublime depuis le début de la finale, Daniel Mateo a claqué le simple décisif aux dépens de Will Dennis avec un retrait en fin de neuvième manche pour envoyer Mikey Reynolds à la plaque depuis le deuxième coussin, plaçant la formation du New Jersey en avant 2-1 dans cette finale du circuit indépendant au meilleur de cinq rencontres. Auteur d’une longue balle qui portait le score à 5-6 à la manche précédente, Mateo revendique huit coups sûrs et sept points produits en trois matchs de championnat!

Les Capitales tenteront de se relever dès samedi soir pour forcer la tenue d’une partie ultime, dimanche après-midi, sans quoi ils devront oublier la quête d’un huitième championnat dans leur histoire. Le vétéran lanceur Bobby Blevins sera envoyé dans la mêlée pour son premier départ à ce stade-ci de la campagne.

«C’est décevant et c’est frustrant. C’est un match qu’on aurait dû gagner. Le duel de lanceurs était à notre avantage. On l’avale de travers. Ça change la série complètement et faut tourner la page rapidement. Cela dit, j’ai déjà vu des choses plus folles dans le baseball que de gagner deux matchs de suite ici», a commenté le gérant Patrick Scalabrini près du vestiaire qui était plongé dans le silence.

Hepple et Floranus généreux

Après une performance honorable de Lazaro Blanco durant les sept manches qu’il a lancées, se sortant du trouble par moments, Wendell Floranus, Mike Hepple et Will Dennis ont été incapables de poursuivre dans la même veine. Kalian Sams (encore!) avait pavé la voie à une manche de quatre points en cinquième en expédiant l’offrande du partant Jordan Cummings loin dans le boisé derrière la clôture du champ gauche. Ses cinq coups sûrs en séries ont tous été faits de la même manière : en étirant les bras!

«Ils nous l’ont explosé. Hepple, ça peut aller d’un côté comme de l’autre. Quand on a sorti Blanco, ils ont commencé à saliver. Et faut aussi que les jeux en défensive se fassent. Ça prend du monde qui se lève», a soutenu Scalabrini.

«Blanco a fait un travail remarquable. C’est un vétéran aguerri et il sait ce qu’il fait. Puis, quand il a été changé, cela augurait bien pour nous. [...] C’est loin d’être terminé. On joue contre une très bonne équipe et je m’attends à un autre excellent match», a réagi son vis-à-vis Bobby Jones.

En vitesse

Le gérant des Miners, Bobby Jones, a décidé de repousser à samedi soir le départ prévu initialement vendredi de son lanceur au bras de caoutchouc, Cory Jones, qui a décoché 156 puis 155 tirs à ses deux précédentes sorties en première ronde... Ouvert depuis 1994, le stade des Miners qui compte 4200 sièges a accueilli la filiale A (saison courte) des Cardinals de St. Louis à ses 11 premières années d’existence avant que la franchise déménage en Pennsylvanie après la saison 2005. Juché dans les montagnes du nord du New Jersey et dans des champs de maïs, l’endroit ne ressemble en rien de l’extérieur à un stade de baseball avec son revêtement en aluminium. En plus du club de la Can-Am, les Skylanders de Sussex College, dont fait partie le joueur des Voyageurs de Saguenay (LBJÉQ), Nicolas Doré, évoluent sur ce terrain.