/finance/business
Navigation

Menace de grève à TVA : Pierre Karl Péladeau espère que le syndicat reviendra à la raison

Menace de grève à TVA : Pierre Karl Péladeau espère que le syndicat reviendra à la raison
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Pierre Karl Péladeau a fait pour la première fois, vendredi, une intervention dans le différend qui oppose plusieurs des employés syndiqués de TVA à leur employeur.

Le président et chef de la direction de Québecor a demandé, dans un message sur Facebook, aux dirigeants syndicaux de revenir, eux aussi, «à la raison».

«J’espère que Daniel Boyer (le président de la FTQ) reviendra à la raison, comme il me l’a d’ailleurs suggéré alors que je n’ai pas dit un mot dans ce dossier», a souligné M. Péladeau.

Il a tenu à dire qu’il est «surprenant de remarquer que les récentes demandes des représentants syndicaux ne touchent pas les conditions de travail de leurs propres membres, mais plutôt l'élargissement de leur juridiction syndicale à d’autres entreprises de Québecor».

TVA est actuellement sous le coup d’une menace de grève, qui pourrait être déclenchée à partir du 22 septembre.

Selon M. Péladeau, les «830 employés syndiqués et des centaines de collaboratrices et de collaborateurs de TVA continuent de bénéficier d’excellentes conditions de rémunération et de travail, et ce, nonobstant les difficultés vécues par l’ensemble de l’industrie à travers la planète».

«L’ignorer est à la fois téméraire et inquiétant de la part des responsables syndicaux», a-t-il ajouté.