/auto/news
Navigation

Un homme de 75 ans est resté coincé dans sa voiture pendant 14 heures

Cadillac XLR

Coup d'oeil sur cet article

À Cleveland, une Cadillac XLR 2006 a bien failli devenir le lit de mort d’un septuagénaire.

Le 31 août dernier, Peter Pyros a décidé d’aller faire une balade dans sa XLR, une voiture sport qu’il n’utilise que très rarement. Il est entré dans le véhicule, stationné dans son garage, a fermé la portière et a tenté de démarrer le moteur. Et puis rien.

Constatant que sa batterie semblait à plat, M. Pyros a voulu sortir de sa voiture. Sauf que la Cadillac XLR 2006 est équipée d’un bouton pour ouvrir les portières. Et avec une batterie à plat, les boutons refusaient de fonctionner.

Sans téléphone cellulaire en main et sans outil lui permettant de briser la vitre de la portière, Peter Pyros a eu la frousse. Même le klaxon ne fonctionnait plus.

«J’étais désespéré», a-t-il raconté lors d’une entrevue avec Fox News. Puis, la chaleur est rapidement devenue un irritant majeur. «Chaud n’est pas le bon mot. Je sentais que j’étais en enfer», poursuit-il.

 

 

Pendant près de 14 heures, l’Américain est ainsi resté prisonnier de sa voiture, perdant même connaissance à deux reprises.

Dans une autre entrevue accordée au Washington Post, Peter Pyros a même admis qu’il croyait bien y rester. «J’ai accepté, à un moment donné, que c’était comme ça que j’allais mourir.».

Heureusement, l’histoire s’est terminée sur une note plus positive. Un voisin de M. Pyros a fini par entendre ses appels à l’aide et s’est dirigé vers le garage. Incapable d’ouvrir la portière de l’extérieur, il a finalement appelé le 911.

Les services d’urgence, au lieu de simplement briser une vitre du véhicule, ont demandé à Peter Pyros d’ouvrir le capot afin qu’ils puissent survolter la batterie.

M. Pyros a ensuite été extirpé du véhicule avant d’être transporté vers l’hôpital par mesure préventive.

Un levier en cas d’urgence

Même si tout est bien qui finit bien, cet improbable scénario aurait pu être évité si Peter Pyros avait mieux connu les détails de sa voiture.

La Cadillac XLR, discontinuée en 2009, était équipée de deux poignées installées près du plancher, une à gauche et une à droite du véhicule. Celles-ci ont justement été intégrées pour permettre aux occupants de pouvoir sortir, advenant une situation comme celle dans laquelle Peter Pyros s’est retrouvé.

Comme quoi ce n’est pas une mauvaise idée de feuilleter le manuel du propriétaire quand on achète une voiture!