/sports/baseball/capitales
Navigation

Déchirante défaite des Capitales en finale

Coup d'oeil sur cet article

AUGUSTA, New Jersey | Les Capitales étaient à un retrait de pousser la finale de la Ligue Can-Am à la limite contre les Miners de Sussex County, mais le scénario de rêve s’est transformé en fin cauchemardesque quand Martin Figueroa a étiré les bras aux dépens du releveur Trevor Bayless pour anéantir les espoirs de défense de championnat du club de Québec, samedi soir, au Skylands Stadium.

Les Capitales ont essuyé une déchirante défaite de 6-5 sur le 12e coup sûr de la soirée des hommes de Bobby Jones qui comblaient un déficit pour une deuxième partie de suite devant leurs partisans. Le huitième titre éliminatoire des Capitales attendra. Et la domination canadienne au sein de la Can-Am est maintenant chose du passée puisque Sussex est la première équipe américaine depuis Rockland en 2014 à ravir les grands honneurs.

Bayless avait réussi à merveille sa mission jusqu’à tant qu’il place deux hommes sur les buts. Puis, d’un seul élan, Figueroa, recrue de l’année durant les activités saisonnières, a déclenché une explosion de joie chez les partisans avec sa deuxième longue balle du jour. Les Miners mettaient la main sur le premier championnat de leur histoire débutée en 2015.

De l’autre côté, la consternation était totale. Les joueurs des Capitales sont restés figés de longues secondes à regarder la scène de joie défiler sous leurs yeux, le gérant Patrick Scalabrini préférant se terrer dans l’abri pour faire comme si le moment n’avait jamais eu lieu. Ironiquement, le dernier échec en finale pour Québec remontait à 2008 contre les Skyhawks de Sussex.

«La meilleure équipe a gagné, il faut leur donner du crédit. Ils ont tout fait ce qu’il fallait pour gagner cette série et même s’ils nous ont ouvert quelques portes, ils avaient toujours réponses à ce qu’on leur envoyait. C’est extrêmement décevant. On y croyait pas mal, mais force est d’admettre qu’ils ont mieux que nous

«On n’a pas été capable de finir de matchs [ici]. On avait des solutions en relève pour aller chercher les gros retraits mais on n’a pas été capable de sortir avec des victoires. On savait en entrant en séries que ce serait un problème avec quelques blessures. Perdre [Andrew] Elliot et [Karl] Gélinas, ça changeait notre profondeur», a soufflé Scalabrini dans son bureau.

Van Stratten en pleurs

La stratégie d’opter pour le vétéran Bobby Blevins a fonctionné pendant 6,2 manches, après quoi Brett Lee a su préserver la mince avance des siens. Nick Van Stratten a ensuite donné un coussin supplémentaire avec un circuit en solo en prévision de la rentrée de Bayless avant que le ciel ne tombe sur la tête des visiteurs.

Plongé dans ses pensées près du vestiaire, Van Stratten avait du mal à réaliser qu’il venait d’effectuer son dernier tour de piste sur un terrain de baseball après. Le natif de Kansas City s’était amené à Québec dans l’espoir d’obtenir sa première bague de champion.

«C’est difficile quand c’est ta dernière partie. Je suis venu ici pour gagner un championnat et on n’a pas accompli ce qu’on voulait. Je voulais me retirer en tant que champion. À 33 ans, c’est le temps pour moi de passer à autre chose, mais c’est très difficile parce que j’aime encore le jeu, mais c’est le moment», a débité le voltigeur éprouvé par les blessures durant ces séries. Van Stratten prévoit maintenant amorcer sa carrière de pompier au cours des prochains mois.

Jubilation à Sussex

Chez les Miners, Jones jubilait, lui qui avait hérité d’une équipe de dernière position à son arrivée en 2016.

«On parlait de caractère, eh bien voilà! C’est incroyable. On est partis de rien avec cette équipe et nous y voilà. Les fans le méritent. Ils sont venus nous soutenir chaque soir. C’est un sentiment incroyable. Ça pris de temps de trouver les bons joueurs, mais je les ai trouvés.»

En vitesse

Le receveur et joueur de deuxième but, Maxx Tissenbaum, a confirmé après la rencontre qu’il s’agissait fort probablement de la fin de sa carrière professionnelle... Il fallait remonter à 2013 pour retrouver la dernière fois où les Capitales étaient acculés au pied du mur en finale, alors disputée sous le format 4 de 7 puisqu’il s’agissait de la seule ronde éliminatoire. En avance 3-1, Québec avait perdu les deux matchs suivants contre les Jackals du New Jersey avant de terminer le boulot dans une septième et décisive rencontre... Les joueurs et le personnel d’entraîneurs des Capitales ont eu droit à une mauvaise surprise en revenant au terrain, hier, alors que leurs t-shirts et bas sont ressortis mal en point du lavage effectué par un employé des Miners... Après sept ans de loyaux services (2006 à 2010 et 2017 et 2018), le préposé à l’équipement des Capitales, Christian Tremblay, tire sa révérence pour passer plus de temps avec sa famille...