/news/provincial
Navigation

Plein au bouchon pour Sir Paul

Le Centre Vidéotron sera rempli pour la première mondiale de son nouveau spectacle

Une vingtaine de fans brandissaient guitares et banderoles dans l’espoir que Paul McCartney arrête les signer, dimanche, devant le Centre Vidéotron.
Photo Didier Debusschère Une vingtaine de fans brandissaient guitares et banderoles dans l’espoir que Paul McCartney arrête les signer, dimanche, devant le Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

L’attente est terminée. Paul McCartney va lancer sa tournée Freshen Up dans un Centre Vidéotron rempli au maximum de sa capacité par près de 17 000 fans de l’ex-Beatles, ce soir.

Cette première mondiale sera le point culminant d’une semaine hors de l’ordinaire, marquée par la tenue depuis mercredi, au Centre Vidéotron, des répétitions du nouveau spectacle de Sir Paul.

Paul McCartney a publié hier cette photo sur les réseaux sociaux. Il a reçu une plaque, à Québec, qui souligne la première position de l’album <i>Egypt Station</i>, une première en 36 ans.
Capture d'écran
Paul McCartney a publié hier cette photo sur les réseaux sociaux. Il a reçu une plaque, à Québec, qui souligne la première position de l’album Egypt Station, une première en 36 ans.

Ainsi, tous les jours depuis son arrivée à Québec, des fans ont patienté de longues heures devant l’Auberge Saint-Antoine et le Centre Vidéotron dans l’espoir, vain, de faire apposer sa griffe sur vinyles et guitares.

Sans s’arrêter, McCartney a toutefois eu la générosité de ralentir son véhicule chaque fois devant les fans pour les saluer chaleureusement, fenêtre baissée.

Fans japonais

Karsumi Iwaki, Shinya Yoshida et Chiemi Okuma sont arrivés du Japon vendredi pour voir Sir Paul.
Photo Didier Debusschère
Karsumi Iwaki, Shinya Yoshida et Chiemi Okuma sont arrivés du Japon vendredi pour voir Sir Paul.

Une vingtaine d’inconditionnels attendaient encore sa sortie du Centre Vidéotron dimanche, pendant que Sir Paul et ses musiciens mettaient la touche finale au nouveau spectacle. Certains venaient de très loin. Trois fans de Tokyo et Kyoto ont fait le voyage exclusivement pour voir le nouveau spectacle.

« Nous serons plus d’une vingtaine de Japonais lundi soir venus juste pour lui », a confié Shinya Yoshida, qui estime avoir vu l’ex-Beatles en concert une cinquantaine de fois.

De Chicago à Matane

Quant à Jacky Gauthier, il était arrivé de Matane samedi, avec en mains une guitare 1929 que lui a laissée son grand-père en héritage. Les histoires comme celles-ci sont nombreuses depuis l'arrivée de la légende dans la capitale.

Allison Pomerleau avait apporté avec elle une toile qu’elle a peinte en 2003 du célèbre chanteur. Éric Nadeau a fait le voyage en famille de Laval pour faire le pied de grue tout le week-end pour le voir.

« Je suis mon mari dans sa folie », a indiqué sa conjointe Sylvie Pilon, samedi, racontant qu’ils ont souvent voyagé aux États-Unis pour assister à ses spectacles. Pendant ce temps, dimanche, des gens de Chicago faisaient le pied de grue à l’Auberge Saint-Antoine, là où le chanteur est installé depuis son arrivée. Ils étaient des dizaines massés devant l’hôtel du Vieux-Québec.

Peu de détails ont filtré quant au contenu du spectacle de la tournée mondiale Freshen Up, dont le coup d'envoi est ce soir. Le DJ Chris Holmes, qui fait partie de la troupe, a néanmoins parlé d’un « méga show » dans une publication sur Instagram. « Ça va être incroyable », a-t-il aussi écrit.

- Avec la collaboration de Cédric Bélanger