/news/society
Navigation

Campagne électorale: le mouvement communautaire se mobilise

 Anne-Valérie Lemieux Breton (à gauche), porte-parole régionale de l’action Engagez-vous pour le communautaire, et Judy Coulombe, du Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale.
Photo Taïeb Moalla Anne-Valérie Lemieux Breton (à gauche), porte-parole régionale de l’action Engagez-vous pour le communautaire, et Judy Coulombe, du Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Dénonçant leur «sous-financement», des groupes d’action communautaire ont bloqué la circulation, aujourd'hui, sur une partie de la rue Saint-Joseph, à Québec, pour «interpeller les partis politiques».

«On veut que les partis politiques, durant la campagne électorale, s’engagent à réinvestir massivement dans les services publics, dans les programmes sociaux et dans l’action communautaire autonome», a indiqué au Journal Anne-Valérie Lemieux Breton, porte-parole régionale de l’action Engagez-vous pour le communautaire.

Concrètement, les groupes communautaires du Québec réclament 475 millions de dollars supplémentaires par année. Actuellement, le financement annuel tourne autour de 1 milliard de dollars. «Les groupes en défense collective des droits n’ont pas été indexés depuis 10 ans», a illustré la militante.

Le blocage d'une partie de la rue Saint-Joseph s’est déroulé aujourd'hui entre 9 h 30 du matin et le début de l’après-midi. Les groupes avaient informé la police de Québec de leur action. «Il n’y a pas eu de problème», a assuré Mme Lemieux Breton.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.