/elections
Navigation

Centre médical de Charlesbourg: la CAQ s'engage à rouvrir le service sans rendez-vous

Les candidats caquistes Jonatan Julien, Geneviève Guilbault et François Paradis
Photo Stevens LeBlanc Les candidats caquistes Jonatan Julien, Geneviève Guilbault et François Paradis

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition Avenir Québec (CAQ) s'est engagée ce matin à rouvrir le service sans rendez-vous du Centre médical de Charlesbourg, qui a été fermé en novembre 2017.

«Les citoyens de Charlesbourg n'en peuvent plus de payer plus pour avoir moins», a tonné le candidat de la CAQ Jonatan Julien.

Aux yeux des caquistes, la fermeture de ce service est une «illustration du mauvais bilan libéral» dans la région.

La CAQ s'engage également à rouvrir le service sans rendez-vous dans les cliniques et les CLSC qui le demandent et où il a été coupé.

Le coût de la réouverture tourne autour de 150 000 $ pour chaque clinique.

La CAQ rappelle qu'il y a 52 000 «patients orphelins» (sans médecin de famille) dans le secteur nord de Québec. Ces derniers se retrouvent souvent aux urgences pour la seule raison que le service de première ligne est inadéquat, déplore la CAQ.

Appelé à réagir, le libéral Sébastien Proulx a dénoncé «la démagogie» de la CAQ dans ce dossier. Selon lui, «c’est de la pensée magique caquiste. Dans les faits, il y avait un engagement pour que cette clinique (de Charlesbourg) devienne une super-clinique. Mais il fallait pour cela atteindre un niveau d’heures de service qui n’a pas été atteint. Dans ce contexte là, on ne pouvait pas donner ce statut et ce financement à cette clinique ».