/opinion/columnists
Navigation

Legault frappe fort, Lisée perd gros

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement aux deux premiers débats des chefs, le Face-à-Face de jeudi soir aura permis de départager les gagnants des perdants.

Gagnants

François Legault est le grand gagnant de cet ultime débat. Il a aura fait preuve d’un aplomb étonnant, contrôlant ses émotions, son image, son discours et son contenu. Même sur l’immigration, il sera parvenu à se sortir du pétrin en admettant qu’il fait parfois des erreurs, mais qu’il ne souhaitait nullement expulser les immigrants. Le chef caquiste devait réussir un tour de force pour arrêter sa chute. Il aura relevé ce défi haut la main.

Manon Massé aura également offert toute une performance. Pour la toute première fois de la campagne, celle-ci a été confrontée à ses propositions. Mais c’est plutôt son calme et la clarté de ses réponses qui auront retenu l’attention. Elle aura certainement réussi à faire le plein de votes chez les électeurs péquistes.

Perdants

Il aura suffi d’une toute petite question posée lors d’une entrevue de radio complaisante pour carrément bousiller la journée de Philippe Couillard. Une question à 75 $, dirait-on. Le passage dans le débat sur cette déclaration a semblé embêter le chef libéral au plus haut point. Il aura souvent paru contrarié, sans réussir à vendre efficacement ni son bilan ni ses idées. Il devait faire beaucoup plus jeudi soir.

Jean-François Lisée est le grand perdant de cette soirée. Celui-ci devait littéralement cogner la balle en dehors du parc. Or, il aura plutôt choisi d’amorcer le débat en y allant d’une attaque complètement farfelue et incompréhensible envers Manon Massé. On parle souvent du fait qu’un chef de parti tente d’octroyer le coup fatal à son adversaire lors d’un débat. Or, dans ce cas-ci, le chef péquiste se sera lui-même mis KO. Malgré quelques brefs bons moments, il n’aura tout simplement jamais paru dans le coup.