/elections
Navigation

Passage d’une tornade: les chefs de partis font un détour par Gatineau

Les ravages de la tornade ont forcé une pause dans la campagne électorale

Passage d’une tornade: les chefs de partis font un détour par Gatineau
Photo Raymond Fillion

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Couillard, Jean-François Lisée, François Legault et Manon Massé ont dévié de leur plan de campagne électorale samedi pour se rendre à Gatineau, afin de constater les dégâts laissés par le passage d’une tornade vendredi.

Le premier ministre libéral et le chef péquiste ont visité côte à côte la rue Daniel-Johnson dans le secteur Mont-Bleu en fin d’avant-midi, où ils ont pu observer des toits et des murs arrachés par les vents violents. Ils ont ensuite participé à un point de presse conjoint, en compagnie du maire de Gatineau, Maxime Pedneau-Jobin. 

Aide financière d'urgence

Le maire de Gatineau a salué la venue des deux chefs de parti. «J’apprécie que la visite soit conjointe parce que ce sont aussi des visites qui amènent un peu de travail, disons, pour nos équipes, alors qu’on est très occupés, a-t-il ajouté. D’avoir fait ça conjointement, pour moi c’est vraiment une belle preuve de volonté d’aider concrètement la Ville.»

Passage d’une tornade: les chefs de partis font un détour par Gatineau
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

 

Le premier ministre Couillard en a profité pour annoncer une aide d’urgence de 1 million$ qui sera versée à la Croix-Rouge canadienne afin de venir en aide rapidement aux sinistrés de ce quartier défavorisé de Gatineau.

Cette somme servira à aider les citoyens qui ne pourront pas regagner leurs domiciles, a expliqué Philippe Couillard. «Ça peut être les frais de subsistance, aider pour le logement, a-t-il énuméré. En fait, c’est la Croix-Rouge qui va décider de la meilleure utilisation de ces fonds-là.»

Passage d’une tornade: les chefs de partis font un détour par Gatineau
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

«Si ça doit durer plus longtemps, il y aura d’autres fonds de disponibles, a assuré le premier ministre. On fera les évaluations au fur et à mesure, de façon à ce que personne ne tombe entre les craques.»

Passage d’une tornade: les chefs de partis font un détour par Gatineau
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

C’est important qu’on soit tous unis aujourd’hui, derrière le premier ministre et qu’on supporte les gens de l’Outaouais, a soutenu le chef de la CAQ François Legault. M. Couillard a fait ce qu’il fallait faire.»

Marquant une pause dans sa campagne électorale, Philippe Couillard s’est rendu seul en Outaouais, sans les médias qui suivent sa campagne. Les trois chefs d’opposition ont pour leur part invité leurs caravanes de journalistes à les suivre sur les lieux du sinistre.

Jean-François Lisée affirme avoir consulté le maire Pedneau-Jobin au préalable. «Il nous a dit qu’il n’y a aucun problème», assure-t-il. «Comme chef de l’opposition officielle, comme chef de parti, je trouve que ma place est là ce matin», a-t-il ajouté.

Citoyens irrités

Mais la présence des deux hommes politiques n’a pas été appréciée par certains citoyens du quartier tenus à l’écart de la zone sinistrée par un cordon de police. Un résident du secteur a lancé un «trou de cul» bien senti au passage du convoi qui transportait les deux élus.

Un autre voisin des sinistrés, qui a préféré garder l’anonymat, a qualifié la visite de «show de boucane» dans le but de s’attirer des votes. C’est que certains Gatinois «attendent encore, depuis l’année passée» leur dédommagement après les inondations qui ont touché la région. «Il n’y a rien qui va se faire» pour aider durablement les sinistrés, a-t-il prédit.

Ce résident du secteur ajoute que de nombreux sinistrés touchés par la tornade «n’ont pas d’assurances» personnelles pour couvrir les dégâts.

Bonifier le programme d’aide

Arrivés sur les lieux en fin de journée, Manon Massé et François Legault ont rencontré, à l’abri des caméras, les sinistrés qui ont trouvé refuge au cégep de l’Outaouais après le passage de la tornade.

Lors d’une mêlée de presse avec le maire de Gatineau dans le secteur Mont-Bleu, Mme Massé et M. Legault se sont engagés à bonifier les programmes d’aide offerts lorsque survient une catastrophe naturelle.

Réactions des chefs

« Avec les changements climatiques, je pense que c’est clair que (des catastrophes naturelles), il va y en avoir de plus en plus. [...] Il faudrait peut-être dessiner un programme un peu plus permanent [...] pour qu’on puisse rassurer les gens. » —François Legault, chef la CAQ

« Pour Québec solidaire, (les changements climatiques) ça devrait être l’enjeu de cette campagne-ci. » —Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire

« Si ça doit durer plus longtemps, il y aura d’autres fonds de disponibles. On fera les évaluations au fur et à mesure, de façon à ce que personne ne tombe entre les craques. » —Philippe Couillard, chef du PLQ

« Comme chef de l’opposition officielle, comme chef de parti, je trouve que ma place est [ici] ce matin. » —Jean-François Lisée, chef du PQ