/news/politics
Navigation

Le maire de Philadelphie fait l’apologie de la ville de Québec

Labeaume et Kenney ont convenu d’accroître les échanges entre leurs villes

Jim Kenney, maire de Philadelphie, et Régis Labeaume, maire de Québec, se sont donné rendez-vous à l’hôtel de ville de Philadelphie hier pour une rencontre sur les échanges à venir entre les deux villes. Ils ont aussi assisté en soirée à un match des Flyers.
Photo Stéphanie Martin Jim Kenney, maire de Philadelphie, et Régis Labeaume, maire de Québec, se sont donné rendez-vous à l’hôtel de ville de Philadelphie hier pour une rencontre sur les échanges à venir entre les deux villes. Ils ont aussi assisté en soirée à un match des Flyers.

Coup d'oeil sur cet article

PHILADELPHIE | Le maire de Philadelphie est en admiration devant Québec et son maire et estime que ses concitoyens auraient avantage à mieux connaître la capitale.

C’est la troisième fois en un an que Jim Kenney, maire de Philadelphie, et Régis Labeaume se croisent, après une rencontre à Washington, en janvier, et une autre à Québec en juillet. Hier, M. Labeaume a été invité à l’hôtel de ville de Philadelphie pour une réunion officielle.

« Je l’aime bien », a exprimé M. Kenney, quelques minutes après ce tête-à-tête. « C’est facile de bien s’entendre avec lui. »

Les deux maires se sont d’ailleurs entendus sur d’autres collaborations à venir. Ils ont convenu de la venue du Philadelphia Police and Fire Pipes and Drums lors du prochain défilé de la Saint-Patrick, d’accroître la collaboration entre les écoles de cirque des deux villes, d’accueillir à Québec une délégation de la communauté LGBT lors de la prochaine fête arc-en-ciel et de favoriser la mise en place de forfaits touristiques pour vendre leurs attraits respectifs.

« On va aussi inviter des leaders culturels de Philadelphie à Québec », a assuré le maire Labeaume.

Souvenir marquant

Jim Kenney a effectué sa première visite au Canada cet été et a choisi la capitale pour ce faire. Il en a gardé un souvenir très positif et estime que ses compatriotes auraient tout intérêt à découvrir la ville de Champlain.

« C’est magnifique. C’est l’Europe à une heure et demie de vol. L’architecture est impressionnante, le fleuve aussi. Les gens d’ici vont surtout à Toronto ou Montréal. »

Grand amateur de hockey, le maire Kenney remarque que de nombreux partisans des Flyers ignorent à quel point les équipes des villes canadiennes ont produit de bons joueurs. Il aimerait d’ailleurs revoir les Nordiques revenir un jour à Québec.

Toujours aussi discret sur la question, le maire Labeaume s’est limité à dire : « Ils vont équilibrer les deux associations avec Seattle. Et après, nous pourrions avoir quelque chose. On verra. »

Sur ce point, l’ancien hockeyeur Simon Gagné est d’accord avec le maire. Selon lui, l’équilibre entre l’est et l’ouest sera une bonne nouvelle.

Ainsi, Québec serait bien positionnée pour accueillir une franchise. « Moi je crois que ça va passer par une équipe qui va déménager. »

« Il faut être patient »

Il convient qu’il est « frustrant » de voir que Las Vegas et Seattle ont été préférées à Québec. « Il faut être patient. Je suis encore positif qu’il va y avoir une équipe de la LNH. [...] On a un des plus beaux amphithéâtres en Amérique du Nord et on n’a pas d’équipe. C’est spécial. »