/opinion/blogs/columnists
Navigation

Ce clip donne la nausée

Ce clip donne la nausée

Coup d'oeil sur cet article

C’est la chose la plus dégueulasse que j’aie vue depuis longtemps. Dans son clip « Pendez les blancs », le rappeur français Nick Conrad montre en gros plan un homme blanc pendu au bout d'une corde. On y voit aussi un Blanc se faire torturer, tirer à bout portant. Les paroles de la chanson sont à vomir. «Je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands. Fouettez-les fort faites-le franchement, que ça pue la mort que ça pisse le sang. »

Mais ce qui me donne vraiment la nausée, c’est que le rappeur veut nous faire croire qu’il a fait tout ça pour ... encourager les gens à s’aimer plus, au-delà de la couleur de leur peau ! Le gars fait un clip raciste mais veut nous faire croire qu’il est anti-raciste !

Cette histoire fait scandale en France. Des plaintes ont été déposées et le rappeur pourrait faire face à la justice.

Youtube a retiré la vidéo « car elle ne respectait pas le règlement de la plateforme concernant les contenus incitant à la haine » mais en fouillant un peu on peut en retrouver plusieurs extraits sur le web.

Évidemment, il se trouve des petits rigolos pour crier à la censure, affirmant qu’on brime la liberté d’expression de Nick Conrad. Ce que ces gens oublient c’est que la liberté d’expression a une limite : quand on incite à la haine, quand on invite à la violence, on dépasse cette limite.

Pouvez vous croire que dans le très sérieux journal Le Monde, un journaliste s’est offusqué que ce soient des groupes de droite qui aient dénoncé ce vidéoclip. Autrement dit, le problème ce n’est pas que ce clip soit raciste, mais qu’il ait provoqué l’indignation de l’extrême-droite !

Comme Marine LePen du Front national a été une des premières à dénoncer ce clip « anti-Blanc », il y a des gens qui en concluent que c’est un scandale « inventé » par la « fachosphère ». Quelle idiotie ! Tout être humain devrait s’indigner de tels propos haineux. On doit dénoncer avec la même force la haine anti-blanc et la haine anti-noir.

Les arguments du rappeur sont tellement faibles que c’en est désolant. « Ce clip avait pour vocation première de retracer l’histoire du peuple noir. Ce morceau, c’est un miroir, une réponse aux injustices vécues par ma communauté depuis l’esclavage. » N’importe quoi ! En quoi montrer un homme Blanc pendu ou torturé va effacer les plaies de l’esclavage ?

En entrevue avec Le Parisien, le rappeur a expliqué : « Dans mon clip, qui n’est que de la fiction, j’ai voulu inverser les rôles de l’homme blanc et de l’homme noir. » Je comprends qu’il veuille sensibiliser ceux qui n’ont jamais vécu la discrimination à la réalité des minorités. Mais en quoi le fait d’imaginer rentrer des garderies pour tuer des bébés blancs fait avancer sa cause ?

« Moi je voulais juste faire passer un message simple : acceptons-nous les uns les autres dans notre différence. », a déclaré le musicien.

J’ai comme l’impression que Conrad nous prend pour des cons.