/elections
Navigation

Lisée a été maoïste dans les années 70

Lisée a été maoïste dans les années 70
CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir attaqué le courant «sectaire, dogmatique, ancré dans le marxisme» de Québec solidaire, Jean-François Lisée a reconnu jeudi avoir lui-même adhéré, dans les années 1970, à un autre courant communiste, le maoïsme.

«Il faut dire qu’à l’époque, on avait des doutes sur la démocratie occidentale», dit le chef péquiste en citant notamment le coup d’État au Chili en 1973 contre le socialiste Salvador Allende, pourtant élu démocratiquement.

M. Lisée précise qu’il était contre la politique soviétique de l’URSS. «Mais, ce qui se passait en Chine, on se demandait, comme beaucoup d’intellectuels européens, y’as-tu quelque chose-là qui est plus démocratique? se rappelle-t-il. La réponse est non!»

C’est à la lecture de la constitution du Parti communiste chinois de Mao Zedong qu’il a réalisé qu’il s’agissait de «dictature pure».

«Vous allez penser que j’aurais dû le savoir», dit-il. «Mais c’était dans une période un peu trouble où on nous parlait de la Révolution culturelle. C’était une période de confusion intellectuelle dont je suis très content d’être sorti il y a très, très longtemps.»