/opinion/blogs
Navigation

5 magnums à ouvrir en grosse gang

Coup d'oeil sur cet article

S’il existe un domaine où « plus gros » rime avec « meilleur », c’est bien dans celui du format des bouteilles. Imposant et réjouissant de nature, le magnum – qui équivaut à deux bouteilles de 750 ml – est sans doute la plus belle invention depuis celle du vin !

Mais on ouvre ça quand un magnum ? Un vigneron m’a déjà dit en plaisantant que c’était le format minimum lorsqu’on veut boire une bonne bouteille à deux. Pas faux. De manière plus pratique, si vous êtes six convives ou plus à la table, le mag est souvent une bonne option, surtout si vous souhaitez servir le même vin à chaque service. En plus d’être festif, le magnum représente souvent une meilleure affaire dans la mesure où il est plus économique d’acheter un magnum que deux bouteilles. C’est cependant moins vrai pour les vins haut de gamme. Parce qu’ils vieillissent plus lentement et, donc, qu’ils restent jeunes plus longtemps, les grands crus en gros formats se vendent un peu plus cher. Au moment d’écrire ces lignes, on trouvait à la SAQ 171 références en magnum. Je vous en propose cinq à mettre sur votre liste d’épicerie pour votre prochain souper en grosse gang.

Buvez moins. Buvez mieux.

Bottero

Photo courtoisie, SAQ

★★ | $ 

Botter Carlo, Vénétie : Avec un prix de revient de 6,63 $ la bouteille, c’est techniquement le vin le moins cher à la SAQ. Or, c’est loin d’être le moins bon. Bien au contraire, la qualité de ce producteur vénitien est aussi constante que surprenante. Un rouge léger montrant un fruité de bonne définition. Sec et agréable, c’est un vin passe-partout. Servir frais (12 °C).

11,5 % Italie | Vin rouge | 13,25 $ | 3.3 g/l

CODE SAQ : 517706


Niepoort Diálogo 2017

Photo courtoisie, SAQ

★★½ | $½

Douro : Dirk Niepoort a énormément contribué à faire reconnaître que le Douro n’était pas qu’affaire de porto et qu’on pouvait y produire d’excellents vins secs, en rouge comme en blanc. Sa production étendue compte de nombreuses cuvées et continue de survoler presque tous les autres producteurs. Ici, un rouge gourmand de bonne densité axé sur le fruit et la souplesse. En magnum, ça revient à 14,85 $ la bouteille au lieu de 16,15 $.

13 % Portugal | Vin rouge | 29,70 $ | 1,8 g/l

CODE SAQ : 13445981


Attitude 2016

Photo courtoisie, SAQ

★★½ | $$ 

Pascal Jolivet, Val de Loire : Oubliez le sauvignon mal léché qui sent les kiwis ou le pipi de chat. On est ici en présence d’un vin aux parfums de citron frais, de pomme, de buis et d’iode. Une bouche nourrie, un fruit tendre et une acidité fine qui ajoute une élégance toute ligérienne au vin. Une économie de 0,70 $ par rapport au prix en bouteille. Production bio.

12,5 % France | Vin blanc | 34,00 $ | 3,7 g/l

CODE SAQ : 13574476


Reserva 2014

Photo courtoisie, SAQ

★★★ | $$ 

Baron de Ley, Rioja : Le vin qui plaît à tout le monde. Fait de trempanillo et vinifié/élevé en barrique de chêne, c’est un rouge qui a du corps, de la richesse, des tanins bien taillés et de la saveur en finale. Des notes de cerise confite, de figue, de vieux rhum et d’épices douces. Les viandes braisées le mettront en valeur. Une économie d’environ 0,70 $ par rapport à la bouteille de 750 ml.

13,5 % Espagne | Vin rouge | 44,25 $ | 1,3 g/l

CODE SAQ : 13760631


Émilien 2014

Photo courtoisie, SAQ

★★★ | $$½

Château le Puy, Francs Côtes de Bordeaux : À 80 ans, Jean-Pierre Amoreau, 13e génération de vignerons, fait partie de ces électrons libres impossibles à classer. Sans être spectaculaires, ses vins sont un modèle de régularité et de digestibilité. Bio depuis plus de 400 ans si on s’en tient à son discours, la cuvée Émilien se veut le vin « d’entrée de gamme ». Or, c’est bougrement bon ! Dominé par le merlot et complété par les autres cépages bordelais, c’est un rouge souple au fruité senti, vibrant et élégant. Légèrement plus cher que deux bouteilles, c’est un magnum qui pourra se bonifier facilement plus d’une dizaine d’années.

13 % France | Vin rouge | 60,25 $ | 1,6 g/l

CODE SAQ : 13711750


★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.