/news/education
Navigation

Bond du taux de réussite en mathématique

Coup d'oeil sur cet article

Le taux de réussite en mathématique aux épreuves ministérielles de juin a bondi cette année dans le réseau public francophone, après des résultats anormalement bas l’an dernier.

Le ministère de l’Éducation n’a pas encore rendu publics les résultats des élèves du secondaire aux examens de juin 2018, mais des données provisoires ont été transmises aux commissions scolaires.

Selon les chiffres obtenus par Le Journal, les résultats en mathématique de quatrième secondaire ont bondi cette année, comparé à l’an dernier.

Le taux de réussite à l’épreuve de mathématique de la séquence Sciences naturelles dans le réseau public francophone est passé de 65% à 85%, alors que celui de la séquence Technico-Sciences est passé de 74% à 87%.

Cette hausse n’étonne par Mélanie Tremblay, professeure en didactique des mathématiques à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), qui analyse les épreuves ministérielles depuis plusieurs années.

Il s’agit plutôt d’un retour à la normale, puisque l’examen était particulièrement difficile l’an dernier, dit-elle. «Les résultats me paraissent plus justes cette année», affirme Mme Tremblay.

Une épreuve ministérielle trop complexe peut envoyer comme message aux enseignants qu’ils ne sont pas assez exigeants envers leurs élèves, explique-t-elle.

Il est aussi possible que les enseignants aient eu davantage recours cette année aux anciens examens pour «pratiquer» leurs élèves à ce type d’épreuves, ajoute Mme Tremblay, ce qui pourrait aussi expliquer les bons résultats de juin 2018.

«Les élèves ne sont pas meilleurs que la cohorte précédente», lance-t-elle.

Autres matières

Par ailleurs, les résultats aux épreuves ministérielles dans les autres matières sont relativement stables, comparés à l’an dernier. Dans le cours de sciences intitulé Applications technologiques et scientifiques, le taux de réussite est passé de 77% à 80%, toujours dans le réseau public.

Du côté du ministère de l’Éducation, on précise que ces données non officielles ne concernent que les épreuves ministérielles. Le taux de réussite global en mathématique séquence sciences naturelles (qui combine la note obtenue à l’examen ministériel et les résultats obtenus tout au long de l’année scolaire), était de plus de 80%, indique-t-on.