/elections
Navigation

Petits partis pour tous les goûts

En plus de la CAQ, du PLQ, du PQ et de QS, ces formations sont aussi en lice pour l’élection de demain

Coup d'oeil sur cet article

Si les quatre partis politiques représentés à l’Assemblée nationale ont monopolisé l’attention des médias, 14 autres formations tentent également de séduire les électeurs. Certaines ont des projets originaux, comme celui de devenir un État américain ou de créer un ministère de la Gastronomie. Et ce sont les électeurs de Laurier-Dorion, à Montréal, qui auront le plus de choix avec pas moins de 12 candidatures sur leur bulletin de vote. Voici un tour d’horizon de ce que ces partis proposent.

Nouveau parti démocratique du Québec (NPDQ)

Photo courtoisie
  • Chef : Raphaël Fortin
Raphaël Fortin
Photo courtoisie
Raphaël Fortin
  • Existe depuis : 2012 (Première campagne électorale en 2018)
  • Nombre de candidats : 59 dont 18 femmes (31 %)

Quelques propositions

1. Électrification de la totalité des transports terrestres d’ici à 2030.

2. Salaire minimum à 15 $.

3. Gratuité scolaire réelle de la maternelle au doctorat.

4. Réaliser l’équité entre les médecins de famille et les spécialistes en favorisant la rémunération fixe ainsi que la révision et la réduction progressive de la facturation à l’acte.

5. Mettre fin à la modulation des tarifs en CPE en fonction des revenus des parents pour revenir à un tarif unique.

Parti Vert du Québec (PVQ)

Photo courtoisie
  • Chef : Alexandre Tyrrell
Alexandre Tyrrell
Photo courtoisie
Alexandre Tyrrell
  • Nombre de candidats : 97 dont 56 femmes (58 %)

Quelques propositions

Le parti se décrit comme un parti fédéraliste de gauche, environnementaliste et féministe. Il propose :

1. La gratuité du transport en commun.

2. Une tarification de l’immatriculation plus chère pour les grands véhicules énergivores.

3. Abolir l’ensemble des subventions et des investissements publics dans l’industrie pétrolière.

4. Instaurer des quotas pour la représentation des femmes à l’Assemblée nationale (50 % pour la prochaine élection).

5. Augmenter le seuil annuel d’immigration de 20 % pour atteindre environ 60 000 par année.

Citoyen au Pouvoir (CAP)

Photo courtoisie
  • Chef : Stéphane Blais
  • Existe depuis : 2012 (première campagne sous ce nom)
  • Nombre de candidats : 56 dont 16 femmes (29 %)

Quelques propositions

1. Permettre aux citoyens et à leurs représentants d’instaurer des pétitions qui déclenchent un processus référendaire sur tout sujet et en tout temps.

2. Élire certains fonctionnaires (juges et chefs de la SQ et de l’UPAC) et avoir le pouvoir de les relever de leur fonction en tout temps.

3. Moratoire de quatre ans sur le salaire des médecins.

4. Diminuer le nombre de commissions scolaires en les regroupant par région administrative.

5. Les députés n’auraient droit qu’à un seul mandat, une fois le parti au pouvoir.

Parti conservateur du Québec

Photo courtoisie
  • Chef : Adrien Pouliot
  • Existe depuis : 2009
  • Nombre de candidats : 101 dont 18 femmes (18 %)

Quelques propositions

1. Baisse d’impôts de 36 % pour la famille moyenne.

2. Suppression de la taxe sur le carbone, ce qui occasionnera une baisse du prix de l’essence de 5 cents/litres.

3. Réformer l’aide sociale pour obliger une personne qui ne parvient pas à se trouver un emploi à faire 35 heures de bénévolat par semaine. Une personne ne pourra recevoir des prestations d’aide sociale au-delà de cinq ans.

4. Abolition du cours d’éthique et culture religieuse pour le remplacer par un cours d’éducation citoyenne.

5. Abolition des commissions scolaires

Parti nul

Photo courtoisie

16 candidats, dont 8 femmes. Le Parti nul existe afin qu’il y ait une case sur les bulletins permettant d’annuler son vote tout en exprimant son insatisfaction.

Parti 51

Photo courtoisie

5 candidats, dont 1 femme. Le parti veut que le Québec devienne le 51e État des États-Unis.

Changement Intégrité pour Notre Québec (C.I.N.Q.)

Photo courtoisie

7 candidats, dont 4 femmes. Parti syndicaliste de gauche.

Équipe autonomiste

Photo courtoisie

12 candidats, dont 2 femmes. Slogan : plus à droite, mais pas dans le champ. Il promet notamment de « fermer et barrer les frontières comme on le fait pour les portes de nos maisons », et de réduire le nombre de députés à 78.

Bloc pot

Photo courtoisie

29 candidats, dont 3 femmes. Le parti veut modifier la nouvelle loi sur le cannabis pour autoriser la culture de 4 plants à la maison et les cafés cannabis notamment.

Parti culinaire du Québec

Photo courtoisie

Un seul candidat, le chef cuisiner Jean-Louis Thémis, qui a déjà été coanimateur d’une émission de télévision avec Marguerite Blais. Le parti se dit « Gastronocratique ». « Dans une gastronocratie, la gastronomie dicte les décisions et les lois d’une société. »

Parti marxiste-léniniste du Québec

Photo courtoisie

25 candidats, dont 9 femmes. « Arrêtez de payer les riches ; augmentez les investissements dans les programmes sociaux ! », clame le parti.

Parti libre

Photo courtoisie

8 candidats, dont 1 femme. Sur sa page Facebook, le parti affirme sa mission : « Ne soyons plus des moutons à la merci des banksters et de nos gouvernements. »

Alliance provinciale du Québec

Photo courtoisie

2 candidats qui disent vouloir « combattre la pauvreté du Québec par la richesse ».

Voie du peuple

Photo courtoisie

1 candidat qui souhaite instaurer un système qui redonnera une vraie démocratie au peuple québécois.