/finance
Navigation

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils
Photo à titre indicatif. - ivan kmit - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec

 

Les foyers font partie du paysage immobilier québécois et cela ne risque pas de changer de sitôt.

Entre les inspections de conformité prescrites par les assureurs et les considérations écologiques des municipalités, il est devenu complexe de choisir l’appareil adapté à ses besoins.

Afin de démystifier le tout, nous nous sommes entretenus avec François St-Martin, directeur des ventes chez Maçonnex. Voyez comment se décortiquent les mécaniques d’achat des appareils dernier cri au gaz, à granules, à l’électricité et à bois.

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils
photo maçonnex

LES POÊLES ET FOYERS AU GAZ

Pouvant être alimentés par le gaz naturel ou par le propane, ces appareils charment par leur facilité d’emploi. Même si leurs bûches décoratives ne procurent pas l’odeur ni le crépitement qu’offrent les foyers à bois, ils demeurent une option intéressante qui attire de plus en plus les consommateurs québécois.


Installation

  • Le consommateur doit se procurer son appareil au gaz auprès d’un professionnel certifié. Toute l’installation est prise en charge par un technicien autorisé qui remplit une déclaration de travaux et la transmet à Énergir ou à la Régie du bâtiment du Québec, selon le combustible utilisé.
  • Les coûts d’achat et d’installation varient de 750$ et 1400$.

Entretien

  • Étant donné que les poêles et foyers au gaz dégagent de la vapeur d’eau, ils exigent peu d’entretien. Il est tout de même suggéré de faire un nettoyage annuel de l’intérieur de l’appareil. Pour ce faire, le consommateur doit mandater un technicien, qui procède entre autres à des tests de pression et d’entrée de gaz.
  • Les coûts d’entretien varient de 145$ à 200$.

Empreinte écologique

  • Certes, le gaz est considéré comme une énergie non renouvelable. Or, les émanations dégagées par ces appareils sont très peu polluantes, puisqu’il s’agit de vapeur d’eau.
  • On leur attribue une note de 4/5.

Assurance habitation

  • Le fait de se procurer un appareil à gaz n’a pratiquement aucune influence sur l’assurance habitation du consommateur. En effet, les compagnies d’assurances reconnaissent le risque presque nul d’incendie.

Réglementation municipale

  • Il n’y a pas de réglementation majeure en vigueur dans les municipalités québécoises au sujet des poêles et des foyers à gaz, sauf en ce qui a trait à la visibilité du réservoir de propane.

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils
photo maçonnex

LES POÊLES À GRANULES

L’appareil à granules procure une intense chaleur adaptée aux hivers rigoureux. Les granules sont de petits cyclindres de bois compressé qui se consument facilement parce qu’ils sont secs. Ils peuvent alimenter jusqu’à 24 h de flammes régulières et continues. Les granules sont plus faciles à entreposer que les bûches, puisqu’elles se vendent en sacs. Elles sont par ailleurs moins polluantes.


Installation

  • Le consommateur peut procéder lui-même à l’installation de son foyer à granules. Or, François St-Martin suggère fortement de faire appel à un ouvrier spécialisé.
  • Les prix sont très variés, allant de 1900$ jusqu’à 5000$ pour des modèles haut de gamme. L’installation coûte de 500$ à 700$.

Entretien

  • Les foyers à granules nécessitent un entretien majeur. Chaque semaine, un rigoureux nettoyage des pièces internes de l’âtre est recommandé. Une fois par mois, il faut aussi passer l’aspirateur à l’intérieur des ventilateurs. Enfin, la visite annuelle d’un technicien est impérative afin qu’il procède au ramonage de la cheminée et à un nettoyage complet de l’appareil.
  • Les coûts d’entretien annuels varient de 200$ à 250$.

Empreinte écologique

  • Ils sont énergétiquement efficaces, mais dégagent tout de même des émanations nocives pour l’environnement.
  • On leur attribue une note de 3,5/5.

Assurance habitation

  • Il faut déclarer à son assureur le fait de posséder un foyer à granules. Cela peut avoir une importante incidence sur sa police d’assurance habitation.
  • Cela est dû au grand nombre de réclamations annuelles à la suite de dégâts causés par une installation défaillante ou un mauvais entretien – d’où l’importance de retenir les services d’un technicien certifié.

Réglementation municipale

  • Il n’y a pas de réglementation majeure en vigueur dans les municipalités québécoises au sujet des foyers à granules, sauf en ce qui concerne les normes environnementales.

 

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils
Photo Maçonnex

LES FOYERS ÉLECTRIQUES

Générant moins de chaleur que les foyers à gaz ou au bois, les appareils électriques créent tout de même une belle ambiance. Il s’agit d’un achat intéressant pour les consommateurs résidant dans un territoire où les foyers à bois sont interdits ou bien où le gaz n’est pas disponible. 


Installation

  • L’installation de foyers électriques ne nécessite aucune compétence particulière. Pour éviter de surcharger la prise électrique, il est préférable de brancher l’appareil sur un circuit indépendant.
  • Pour cette raison, Maçonnex recommande au consommateur de faire appel à un professionnel qui s’occupera du branchement.
  • Les coûts d’achat et d’installation varient de 199$ à 3000$, en raison notamment de la largeur des foyers.

Entretien

  • Les foyers électriques modernes ne nécessitent presque aucun entretien.
  • Les appareils sur le marché sont maintenant tous équipés d’ampoules à DEL, leur durée de vie est donc largement supérieure aux modèles vendus autrefois.

Empreinte écologique

  • Ils ne consomment aucun combustible et ne dégagent aucune émanation nocive. Les foyers électriques sont les appareils les plus écoresponsables disponibles sur le marché.
  • On leur attribue une note de 5/5.

Assurance habitation

  • Le fait de se procurer un appareil électrique n’a aucune influence sur l’assurance habitation du consommateur.

Réglementation municipale

  • Il n’y a pas de réglementation en vigueur dans les municipalités québécoises au sujet des foyers électriques.

Magasiner son foyer: tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux appareils
photo maçonnex

LES FOYERS À BOIS

Tant pour son ambiance que son efficacité, le chauffage au bois reste avantageux. Le bois est le combustible le moins cher, en plus d’être une énergie renouvelable. Les nouveaux foyers à bois sont performants et répondent à des normes environnementales plus sévères.


Installation

  • Le consommateur peut procéder lui-même à l’installation de son foyer à bois. Pour s’assurer que cela est fait dans les règles de l’art, mieux vaut se fier à l’expertise d’un professionnel reconnu par l’APC, l’Association des professionnels du chauffage.
  • Bien entendu, avant de procéder à l’achat, il faut vérifier qu’un tel mode de chauffage est permis par sa ville ou sa municipalité.
  • Les coûts d’achat varient selon les modèles, allant de 3500$ à 15 000$ pour du haut de gamme. Quant à l’installation, elle revient entre 500$ et 700$.

Entretien

  • Une fois par an, il faut faire appel aux services d’un ramoneur pour inspecter et nettoyer l’intérieur de la cheminée et de l’appareil.
  • Le taux horaire d’un ramoneur varie de 50$ à 140$ selon la complexité du travail accompli.

Empreinte écologique

  • Certes, l’industrie s’est adaptée et offre plusieurs produits pour répondre aux nouvelles normes environnementales, comme celle qui entre en vigueur à Montréal le 1er octobre.
  • Les foyers au bois modernes, disponibles chez Maçonnex, peuvent donc produire entre 2,5 gr/h et 6,5 gr/h d’émissions de particules. À titre de comparaison, les anciens modèles émettent entre 70 et 100 gr/h d’émissions de particules.
  • Les nouveaux foyers à bois se voient attribuer une note de 4,5/5.

Assurance habitation

  • Le fait d’avoir un foyer à bois augmente votre prime d’assurance, étant donné le nombre considérable de réclamations annuelles et le risque d’incendie. Les professionnels insistent véhémentement sur un entretien rigoureux de tous les appareils.

Réglementation municipale

  • À l’exception de la Ville de Montréal, où les normes sont très strictes, la réglementation quant à l’émission de particules varie selon les municipalités québécoises. La plupart encouragent les appareils produisant 6,5 gr/h d’émissions de particules.

Foyer devrait rimer avec quiétude d’esprit. Pour assurer votre sécurité (et tranquilliser votre assureur!), n’hésitez pas à contacter un conseiller de l’équipe Maçonnex. Il saura vous guider dans vos démarches d’achat et répondre à toutes vos questions.