/elections
Navigation

Dures raclées pour le PLQ et le PQ en régions

Philippe Couillard et sa conjointe
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC Philippe Couillard et sa conjointe

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Les régions ont servi une dure raclée au Parti libéral du Québec et au Parti québécois, lundi: ces formations y ont subi des défaites historiques.

Contre toute attente, la Coalition avenir Québec a raflé trois circonscriptions au PLQ dans le château fort de l’Outaouais, où les libéraux n’ont réussi à garder que Hull et Pontiac.

Le PLQ a également mordu la poussière dans les Cantons-de-l’Est, où la CAQ lui a ravi cinq circonscriptions.

La triple médaillée olympique Isabelle Charest a remporté Brome-Missisquoi, où le libéral Pierre Paradis régnait de façon ininterrompue depuis 1980.

Le règne de la famille Vallières, amorcé en 1981, s’est terminé dans Richmond. La fille du libéral Yvon Vallières, Karine, avait choisi de ne pas se représenter. Le caquiste André Bachand, ex-député fédéral conservateur, a été élu.

Score parfait

L’homme d’affaires caquiste Gilles Bélanger a réussi l’exploit de ravir le fief libéral d'Orford.

Lac-Mégantic a également basculé dans le giron caquiste, tout comme Saint-François, où le péquiste Réjean Hébert avait tenu brièvement.

En Mauricie, la CAQ a réussi un score parfait, avec la totalité des quatre circonscriptions, toutes arrachées aux libéraux.

Dans Rivière-du-Loup–Témiscouata, le ministre libéral Jean D’Amour a été emporté par le vent caquiste. Le chef adéquiste de l’époque, Mario Dumont, avait été député de cette circonscription pendant 14 ans avant d’être défait par M. D’Amour.

Dans Châteauguay et Vaudreuil, deux autres ministres, Pierre Moreau et Lucie Charlebois, ont également été défaits par la CAQ.

Le PQ a été défait par la CAQ dans son fief historique d’Abitibi-Ouest. Le doyen François Gendron, élu sans interruption depuis 1976, avait choisi de se retirer.

Percée de QS

Plus au sud, Labelle a filé dans le camp caquiste. Sylvain Pagé, doyen des péquistes, y était député depuis 1989.

Les circonscriptions de Chicoutimi et Lac-Saint-Jean, péquistes depuis les années 1970, ont également été remportées par la CAQ.

Les Cantons-de-l’Est ont été le lieu d’une percée de Québec solidaire en région. Dans Sherbrooke, Christine Labrie a battu le jeune ministre libéral Luc Fortin.

Dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien l’a aussi emporté.

– Avec Andrea Valeria et Émilie Bergeron, Agence QMI, Bureau d’enquête

 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.