/news/transports
Navigation

Pont de l'île d'Orléans: les traversiers en cas d'urgence

Pont de l'île d'Orléans: les traversiers en cas d'urgence
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

En situation d’urgence au pont de la route 368, les autorités doivent se tourner vers la Société des traversiers du Québec pour sortir ou entrer à l’île d’Orléans.

Les dispositions à cet effet sont déjà prévues dans le plan de mesures d’urgence de la MRC de l’île d’Orléans, indique son préfet, Harold Noël, au lendemain d’un bris qui a forcé la fermeture du pont pendant 90 minutes.

«Il y a un paquet de dispositions qui seront prises, dont la mise en opération du quai de Saint-Laurent où l’un des traversiers va venir desservir l’île d’Orléans», indique M. Noël, précisant que cette mesure sera prise seulement si la situation «affecte la sécurité ou crée un danger».

Mais cette mesure n’est pas accessible à tous ceux qui voudraient évacuer l’Île, en cas d’urgence.

«C’est clair que le nombre de voitures qui vont circuler et la rapidité vont être grandement affectés, donc ce seront seulement les piétons et les véhicules d’urgences, d’intrants ou de productions agricoles qui vont pouvoir y circuler», prévient le préfet.

Lundi, des patrouilleurs ont constaté un trou dans la structure du pont menant à l’Île. Le pont a été fermé pendant 90 minutes, pour rouvrir de nouveau à la circulation en alternance. Le préfet indique qu’il a évalué la possibilité de déployer la mesure.

«Mais rapidement, la Sûreté du Québec avait de l’information préliminaire confirmant que c’était un petit trou qui était sans vraiment de conséquences.

À partir de ce moment, on a relâché la pression sur le plan de mesure d’urgence», termine-t-il.