/elections
Navigation

Luc Blanchette puni en Abitibi

Periode des questions
Photo Simon Clark Luc Blanchette

Coup d'oeil sur cet article

Les électeurs de Rouyn-Noranda-Témiscamingue ont montré la porte au controversé ministre libéral des Forêts, de la Faune et des Parcs Luc Blanchette, qui a terminé au 4e rang.

Dans une lutte serrée entre Québec solidaire et la Coalition avenir Québec, l’ex-ministre Luc Blanchette a subi une correction avec moins de 17% du vote.

C’est finalement la Solidaire Émilise Lessard-Therrien qui a été élue avec un peu plus de 32% des voix.

La candidate solidaire Émilise Lessard-Therrien avec sa fille Solène hier.
Photo David Prince
La candidate solidaire Émilise Lessard-Therrien avec sa fille Solène hier.

«Ce soir, nous faisons une fois de plus la preuve au reste du Québec de notre désir de s’affirmer. Pendant la campagne, nos propositions ont été discutées. Ce soir, nous faisons la preuve qu’elles sont populaires», a-t-elle lancé.

Mandat de controverses

Luc Blanchette a connu un mandat difficile aux Forêts, à la Faune et aux Parcs.

En 2017, il avait soulevé un tollé après avoir annoncé le déménagement au zoo de Saint-Félicien les 18 caribous du troupeau de Val-d’Or. Le zoo avait alors rejeté l’idée puisqu’il n’y avait pas d’étude concernant la survie du troupeau. Quelques mois plus tard, M. Blanchette avait dit qu’il ne ferait rien pour assurer leur survie. M. Blanchette avait alors dit ne pas avoir d’étude sur le sujet, mais six scénarios. Or, le Bureau d’enquête a révélé la semaine dernière qu’il y avait bel et bien une étude qui existait sur le sujet.

Privatiser le nord

M. Blanchette s’est retrouvé à nouveau au centre d’une controverse en mai quand notre Bureau d’enquête a révélé que Québec avait changé les règles pour obliger les pêcheurs qui se rendent au nord à faire affaire avec une pourvoirie. Les coûts dans ces pourvoiries atteignent parfois 2000$ par jour.

L’opposition a parlé d’un recul de 40 ans alors que les libéraux voulaient privatiser le nord. Le ministre avait dû s’excuser après avoir dit que les riches pêcheurs qui vont dans le Nord ne sont pas du type «clientèle Wal-Mart».