/news/provincial
Navigation

La ville de Québec prise d’assaut par les croisiéristes

La période des croisières a atteint son apogée, samedi, avec la visite de sept navires en une seule journée

Coup d'oeil sur cet article

Le port de Québec a vécu, samedi, sa journée la plus achalandée de la présente saison des croisières, sommet d’une longue fin de semaine étourdissante qui verra passer tout près de 56 000 visiteurs et un total de 20 titans des mers dans la Capitale-Nationale.

Pas moins de sept navires de croisière ont fréquenté le port de Québec, samedi, un record pour la présente saison. Sur cette photo, trois de ces géants des mers.
Photo Annie T. Roussel
Pas moins de sept navires de croisière ont fréquenté le port de Québec, samedi, un record pour la présente saison. Sur cette photo, trois de ces géants des mers.

Rarement a-t-on vu le cœur historique de Québec aussi bondé de touristes alors qu’un total de sept navires de croisière, avec à leur bord 14 000 passagers et membres d’équipage, ont fréquenté les quais du port lors de la seule journée d’hier, selon les autorités portuaires.

«On a toujours une fois par année un week-end qui est plus achalandé dans ces eaux-là du début octobre. Le record était l’an dernier, alors qu’on a eu huit navires à quai durant une journée. Ce samedi, on [en a eu] sept, mais ça demeure un défi opérationnel qui est remarquable», fait observer Marie-Andrée Blanchet, porte-parole de l’administration portuaire de Québec.

C’est plutôt la saison 2018 dans son ensemble qui devrait écrire l’histoire cette année. Le seuil historique des 201 000 visiteurs établi en 2017 devrait facilement être battu, étant donné les 156 escales qui sont au programme cette saison, contre 132 l’an dernier.

Manne pour les commerçants

Les rues étroites du quartier Petit Champlain fourmillaient de touristes, alors que quelque 14 000 passagers et membres d’équipage étaient à Québec.
Photo Annie T. Roussel
Les rues étroites du quartier Petit Champlain fourmillaient de touristes, alors que quelque 14 000 passagers et membres d’équipage étaient à Québec.

L’arrivée massive de touristes est payante pour les commerçants du Vieux-Québec, et particulièrement du quartier Petit Champlain, avec un bémol, tout de même, car la plupart des croisiéristes dorment et mangent sur les navires.

«Ils sont émerveillés, ils se prennent en photo énormément, mais ils finissent toujours, quand même, par acheter quelque chose. C’est très, très bon, c’est certain», commente Pascale Moisan, directrice générale de la Coopérative du quartier Petit Champlain.

 La côte de la Montagne était aussi fort achalandée.
Photo Annie T. Roussel
La côte de la Montagne était aussi fort achalandée.

Les commerçants du coin ont vu leur achalandage augmenter de 40% depuis 2006 pendant le mois d’octobre, une statistique qui n’est pas étrangère à l’augmentation intense du trafic maritime, ajoute Mme Moisan.

Selon des chiffres de l’administration portuaire, les passagers en escale dépenseraient en moyenne 116$, alors que ceux qui entament ou terminent une croisière dans la capitale débourseraient jusqu’à 339$.

Nombreux curieux

Sur la rue du Cul-de-Sac, la gérante de succursale de La Fudgerie confirme que les affaires sont bonnes. «Septembre et octobre, ce sont de très très bons mois pour nous. [...] Les gens et même les croisiéristes commencent déjà à penser à leurs cadeaux de Noël», fait remarquer Stéphanie Robitaille.

Inauguré en 2013, le Royal Princess, pouvant accueillir tout près de 5000 personnes, est le plus gros navire de croisière à s’être arrêté à Québec.
Photo Annie T. Roussel
Inauguré en 2013, le Royal Princess, pouvant accueillir tout près de 5000 personnes, est le plus gros navire de croisière à s’être arrêté à Québec.

Les mastodontes des mers n’ont pas manqué, également, d’attirer dans le Vieux-Port de nombreux curieux. À la place des Canotiers, Linda Falardeau, son conjoint Alain Robert et un couple d’amis, tous de grands habitués des croisières, étaient venus admirer le Royal Princess, qui en était à sa première visite à Québec. C’est aussi le plus imposant navire à avoir accosté à Québec dans l’histoire du port.

«C’est la vie des gens riches et célèbres... sans être riche et célèbre!», s’amusait Mme Falardeau.

 

La journée la plus chargée de la saison

  • Royal Princess (pavillon des Bermudes) 330 mètres de long, capacité de 3600 passagers et de 1346 membres d’équipage
  • Norwegian Dawn (Bahamas) 294 mètres de long, capacité de 2840 passagers et de 1050 membres d’équipage
  • Aidadiva (Italie) 252 mètres de long, capacité de 2500 passagers et de 623 membres d’équipage
  • Black Watch (Bahamas) 205 mètres de long, capacité de 843 passagers et de 350 membres d’équipage
  • Saga Sapphire (Malte) 200 mètres de long, capacité de 706 passagers et de 252 membres d’équipage
  • Pearl Mist (Îles Marshall) 99 mètres de long, capacité de 210 passagers et de 70 membres d’équipage
  • Canadian Empress (Canada) 33 mètres de long, capacité de 66 passagers et de 14 membres d’équipage

Dimanche

  • 4 navires à quai, total de 7800 passagers et membres d’équipage

Lundi

  • 4 navires à quai, total de 15 000 passagers et membres d’équipage

 

Visiteurs émerveillés, commerçants comblés

«Nous venons tout juste d’embarquer dans notre navire [vendredi]. Nous adorons la ville. On voyage beaucoup en Europe et on peut sentir une saveur européenne, ici.»

– Steven et Yvonne Montgomery, de Philadelphie, passagers du Royal Princess

«Ça étire la saison touristique. Normalement, ça se termine dès la rentrée scolaire, et ça nous l’étire au moins jusqu’en novembre.»

– Élise, employée de la boutique Pot en Ciel établie dans le quartier Petit Champlain

«En général, c’est merveilleux, il y a même une excitation. Il y a tellement de monde. Les gens sont heureux et c’est le fun!»

– Pascale Moisan, directrice générale de la Coopérative du quartier Petit Champlain

«Ça nous fait rêver. On trouve ça beau à voir, d’abord, et si tu fais toi-même quelques croisières, ça te donne de beaux souvenirs et des rêves pour le futur aussi.»

– Suzanne Mercier, de Québec, venue observer les navires