/weekend
Navigation

«Je fais ce métier-là pour être aimé»

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Pierre Ferland laisse les femmes prendre le contrôle. Sur son invitation, 11 chanteuses se sont plongées dans son répertoire pour choisir un titre à revisiter avec lui sur son nouvel album, Toutes les femmes de ma vie. Une initiative dont le chanteur n’est pas peu fier. « J’ai chanté les femmes toute ma vie. Et aujourd’hui, avec ce disque-là, elles me répondent enfin », sourit-il.

« J’ai fait ce métier-là parce que je n’étais pas beau et que je cherchais un moyen de rencontrer des femmes. Je me suis dit que si je n’étais pas beau, j’allais devoir être intéressant. Et j’imagine que ça a fonctionné », ajoute-t-il en riant.

Difficile de le contredire à en juger par la liste de chanteuses ayant répondu à son appel. De Diane Tell à Lara Fabian, en passant par Isabelle Boulay, Marie-Ève Janvier, Céline Dion et autres Nanette Workman, Jean-Pierre Ferland­­­ s’est entouré de 11 chanteuses de renom afin de donner une nouvelle vie aux classiques tels que T’es mon amour, t’es ma maîtresse, Au fond des choses le soleil emmène au soleil et Un peu plus haut, un peu plus loin. Et il ne le cache pas : il s’est « fait plaisir » avec ce projet d’album.

« En fait, non. Je l’ai fait pour faire plaisir à mes chansons, se ravise-t-il. Les femmes ont une voix musicale très belle et pure, beaucoup plus que les hommes. J’ai toujours eu beaucoup de respect et d’admiration pour les chanteuses, alors, d’offrir leur voix à mes chansons, c’est tout un cadeau », poursuit-il.

Avec Céline

Toutes les chansons ont ainsi été récemment retravaillées, puis réenregistrées, à l’exception d’une seule. Jean-Pierre Ferland a utilisé son duo avec Céline Dion, Une chance qu’on s’a, qu’on retrouvait sur Sans attendre, l’album de la chanteuse paru il y a quelques années.

« C’était une des chansons préférées de René Angélil, et notre version a été enregistrée avant son décès. Je ne me voyais pas la réenregistrer avec Céline, mais sans lui. Ça aurait été en quelque sorte une trahison », confie-t-il.

Toujours présent

À 84 ans, le célèbre auteur-compositeur-interprète n’a pas l’intention de se retirer. La retraite, très peu pour lui. Il est d’ailleurs bien placé pour le savoir ; il est revenu sur scène il y a une dizaine d’années, quelques semaines seulement après avoir fait ses adieux à la vie publique.

« Encore aujourd’hui, j’essaie de comprendre pourquoi j’avais pris cette décision-là. J’ai toujours chanté pour qu’on m’aime. Je ne l’ai jamais caché, je fais ce métier-là pour être aimé. Alors arrêter de le faire serait comme dire aux gens : merci beaucoup de m’avoir aimé. Maintenant, vous pouvez arrêter ! Ça n’a pas de sens. Je veux toujours qu’on m’aime », avance-t-il.

► L’album Toutes les femmes de ma vie est maintenant disponible.


Julie-Anne Saumur et Mélissa Bédard – Que veux-tu que je te dise

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

« C’est une des plus belles chansons de Jean-Pierre. C’est une chanson tellement émotive, qui va chercher loin pour dire à ton amoureux à quel point il est ancré en toi, que si jamais il s’en va, tu ne réussiras jamais à l’oublier... Jean-Pierre et moi, on est tellement unis, on ne fait qu’un. S’il fallait que je le perde, je ne sais pas ce que je ferais »

- Julie-Anne Saumur, la conjointe de Jean-Pierre Ferland

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

« Je trouvais que c’était sa chanson la plus soul. Je le sens vulnérable et tellement touchant quand il la chante en spectacle. Il se met à nu pour le public chaque fois. »

- Mélissa Bédard


Yama Laurent – Au fond des choses le soleil emmène au soleil

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

« Aller chanter avec une icône de la musique québécoise, c’est très intimidant. Mais le texte de cette chanson est tellement beau. Jean-Pierre a une façon d’écrire qui sort de l’ordinaire, ça fait que cette chanson-là est impeccable. »


Luce Dufault – La musique

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

« Quand j’ai été approchée pour le projet, j’espérais que personne n’avait encore choisi La musique. C’est réellement une de ses plus belles chansons. Je trouve ça tellement beau, cette déclaration à ce feu intérieur qui l’habite depuis tant d’années. Le flash est hallucinant. »


Diane Tell – T’es mon amour, t’es ma maîtresse

«Je fais ce métier-là pour être aimé»
Photo Agence QMI, Philippe-Olivier Contant

« C’est un duo tellement emblématique. Il présente un point de vue très différent, en racontant qu’on s’aime simplement parce qu’on s’aime, et non pour bâtir une famille. Alors on l’a refaite, mais avec beaucoup de sourire dans la voix ».